« Benjamin Griveaux est l’incarnation de ce monde de parvenus en politique », tacle Patrick Kanner

« Benjamin Griveaux est l’incarnation de ce monde de parvenus en politique », tacle Patrick Kanner

Invité de Territoire Sénat, le président du groupe PS au Sénat prévoit un avenir peu glorieux à Benjamin Griveaux pour les municipales à Paris. La désignation de l’ancien ministre d’Emmanuel Macron serait même un atout pour Anne Hidalgo.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« Je pense qu’elle (Anne Hidalgo) battra Benjamin Griveaux. » Pour le président du groupe PS au Sénat, la désignation de Benjamin Griveaux pour les municipales à Paris est presque une bonne nouvelle. Invité de la matinale de Public Sénat, Patrick Kanner estime que « le mode de fonctionnement du nouveau monde, en l’occurrence d’En marche, peut être extrêmement utile à Anne Hidalgo qui, elle, est transparente, dont on sait exactement quel est le programme ».

Dubitatif devant l’organisation du parti de La République en marche, Patrick Kanner raille un « soi-disant nouveau monde » qui « fonctionne en politburo ». « Les militants n’ont pas à être consultés et ils n’ont pas à choisir entre les uns et autres, c’est un petit corps de trois ou quatre personnes qui décide pour tout le monde, bien sûr sous l’autorité du président de la République », fustige Patrick Kanner. « De drôles de méthodes », donc et « une décision qui, manifestement, vient du château ».

Outre le fonctionnement du parti qu’il juge opaque, Patrick Kanner s’en prend directement à la personnalité du candidat à la mairie de Paris. « Benjamin Griveaux c’est l’incarnation de ce monde de parvenus en politique qui doivent beaucoup de choses, par ailleurs, au parti socialiste et qui ont fini par trahir pour pouvoir satisfaire leurs ambitions personnelles », peste-t-il.

À un an des municipales, l’issue du scrutin fait peu de doute pour Patrick Kanner : « Anne Hidalgo est un grand maire, après Bertrand Delanoë et je pense que Benjamin Griveaux aura quelques soucis dans l’avenir ».   

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le