Berger (CFDT) juge “scandaleux” les propos du bras droit de Mélenchon en faveur de Chavez

Berger (CFDT) juge “scandaleux” les propos du bras droit de Mélenchon en faveur de Chavez

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a jugé mercredi "scandaleux" des propos en faveur du bilan social de l'ancien...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, a jugé mercredi "scandaleux" des propos en faveur du bilan social de l'ancien président vénézuélien Hugo Chavez tenus le jour même par Manuel Bompard, directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon.

"Je suis en total désaccord, je trouve ça scandaleux", a déclaré M. Berger lors de l'émission "Questions d'info" LCP-franceinfo-Le Monde-AFP.

Le numéro un de la CFDT était interrogé sur les propos de M. Bompard, qui a déclaré mercredi matin sur LCP: "Hugo Chavez a largement fait baisser la grande pauvreté dans son pays. Il ne faut pas caricaturer".

"La CFDT travaille avec une organisation syndicale indépendante au Venezuela, a développé une coopération que nous avons accentuée dans les périodes récentes. Il y a eu une mission récemment de la CFDT au Venezuela pour soutenir cette organisation syndicale vénézuélienne indépendante", a indiqué Laurent Berger.

"Et le constat qu'on a fait, c'est des gens qui ont vu le pouvoir d'achat baisser, la pauvreté progresser et des questions de pénurie alimentaire extrêmement importantes. Donc, au Venezuela aujourd'hui, on a un pouvoir qui a été un pouvoir totalitaire, qui est un pouvoir totalitaire et, du coup, qui n'accepte pas la contestation, y compris la contestation syndicale, donc je crois qu'il ne faut pas réécrire l'Histoire", a plaidé le responsable syndical.

Dans la même thématique

Berger (CFDT) juge “scandaleux” les propos du bras droit de Mélenchon en faveur de Chavez
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le