Berger juge “indignes” les attaques contre les fonctionnaires

Berger juge “indignes” les attaques contre les fonctionnaires

Les fonctionnaires ne sont "pas un problème" mais les "garants de la cohésion sociale", a estimé vendredi le secrétaire général...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Les fonctionnaires ne sont "pas un problème" mais les "garants de la cohésion sociale", a estimé vendredi le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, jugeant "indignes" les attaques dont ils font l'objet dans le cadre du débat présidentiel.

"C'est irréalisable de supprimer 500.000 fonctionnaires", a estimé sur LCI le secrétaire général de la CFDT, en référence à l'une des propositions phares de François Fillon, vainqueur de la primaire de la droite.

Selon lui, les candidats à l'élection présidentielle se trompent en "montrant qu'il y a un problème avec les fonctionnaires dans notre pays", leurs "attaques sont indignes car ils sont d'abord les garants de notre cohésion sociale".

"Il y a une schizophrénie incroyable sur la fonction publique". Les fonctionnaires, "ce sont des infirmiers, des infirmières, des enseignants, des gens qui font la sécurité, qui rendent tous les jours des services aux citoyens", a poursuivi M. Berger.

Interrogé plus généralement sur la campagne présidentielle, le leader du deuxième syndicat français a demandé "à tous les politiques de ne pas écarter la société civile, les associations, les organisations syndicales".

"On est dans un pays avec une société qui va mal, la démocratie est menacée. Je ne crois ni à l'homme providentiel, ni à une société autoritaire. Je crois à la force de la société pour elle-même se régénérer. C'est cela que je voudrais entendre chez les candidats, qu'ils soient de gauche ou de droite", a-t-il poursuivi.

Fin janvier, lorsque tous les candidats seront désignés, "la CFDT fera des propositions très concrètes sur la question du travail", a par ailleurs annoncé M. Berger.

Dans la même thématique

Reception de la presse internationale à l’Elysee, a l’occasion des Jeux de Paris 2024
9min

Politique

Interview d’Emmanuel Macron sur les JO : « Il va s’en servir comme d’une métaphore sur le climat politique » 

Ce mardi 23 juillet au soir, Emmanuel Macron va s’exprimer pour la première fois depuis les élections législatives, lors d’une interview pour France Télévisions et Radio France. L’occasion pour lui d’expliciter « la trêve olympique et politique » qu’il a appelée hier de ses vœux. Alors quels sont les enjeux de cette intervention ?  

Le

Berger juge “indignes” les attaques contre les fonctionnaires
4min

Politique

Lutte anti-drone pour les JO : « Une priorité » pour Attal, sur laquelle les sénateurs ont alerté

A trois jours de l’ouverture de Jeux Olympiques, le premier ministre démissionnaire s’est rendu à la base militaire de Villacoublay pour se faire présenter le dispositif anti-drone. Et a révélé qu’il y a déjà « 6 drones interceptés en moyenne chaque jour » aux abords des sites olympiques. Un sujet sur lequel les sénateurs ont alerté depuis longtemps l’exécutif.

Le