« Bernard Cazeneuve a les qualités d’un homme d’Etat » pour Philippe Bas

« Bernard Cazeneuve a les qualités d’un homme d’Etat » pour Philippe Bas

Interrogé au micro de Sénat 360, Philippe Bas, président (LR) de la commission des lois au Sénat a réagi au remaniement ministériel de ces dernières heures.
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le président (LR) de la commission des lois au Sénat, Philippe Bas, est plutôt de ceux qui trouve des qualités à Bernard Cazeneuve, désormais nouveau Premier ministre : « [Il] a les qualités d’un homme d’Etat, il les a démontrées.

Le choix du président de la République est le choix de l’homme qui va pouvoir garder la maison avec autorité et avec sérieux ». 

Mais les compliments s’arrêtent vite là lorsqu’il s’agit de l’action du précédent gouvernement : « [Bernard Cazeneuve] arrive à Matignon dans un véritable naufrage politique avec une majorité de gauche totalement fragmentée et un ancien Premier ministre, Manuel Valls, qui est désormais candidat à l’élection présidentielle après avoir tenu en échec le président de la République pour l’empêcher d’être candidat lui-même » affirme le sénateur (LR) de la Manche.

Manuel Valls, qui s’est déclaré candidat à la primaire de la gauche lundi 5 décembre, est maintenant clairement un adversaire possible pour la droite à l’élection présidentielle et Philippe Bas, ne l’oublie pas.

  "Manuel Valls a une ambition politique qui a transparu tout au long de ses fonctions de Premier ministre. Bernard Cazeneuve est un homme qui ne cherche pas la lumière et qui est là pour servir avec loyauté  à l’égard du président de la République. Je ne dirais pas que les deux hommes se ressemblent ".

Quant à Bruno Le Roux, nommé ministre de l’Intérieur en remplacement de Bernard Cazeneuve, Philippe Bas le voit surtout  «  comme le militant en chef du groupe socialiste ». « Il doit rapidement faire sa conversion » ajoute-t-il en « se dépouillant de ses oripeaux partisans pour épouser une fonction d’état, sans doute la plus exposée aujourd’hui ». « Laissons- lui la possibilité de faire ses preuves » conclue-t-il. Pour cela, Bruno le Roux et les autres membres du gouvernement n’auront que 5 petits mois jusqu’à la présidentielle.

Dans la même thématique

« Bernard Cazeneuve a les qualités d’un homme d’Etat » pour Philippe Bas
3min

Politique

Attaque informatique en Nouvelle-Calédonie : « Il est temps de se protéger » des influences étrangères, appelle Claude Malhuret

Quelques heures après une cyberattaque de grande ampleur avant l’atterrissage de l’avion présidentiel à Nouméa, le président du groupe Les Indépendants au Sénat considère que le phénomène des influences étrangères sur le territoire français devient « massif ». « Il est temps d’arrêter notre déni », avertit-il.

Le