Budget 2022 : « Emmanuel Macron utilise le chéquier de la France à des fins électorales », dénonce Damien Abad

Budget 2022 : « Emmanuel Macron utilise le chéquier de la France à des fins électorales », dénonce Damien Abad

Damien Abad, le patron des députés LR, était l’invité mercredi de la matinale de Public Sénat. Il a dénoncé les dépenses récemment annoncées par Emmanuel Macron, et déplore l’absence de « réformes structurelles », alors que le projet de loi de finances 2022 arrive devant le Conseil des ministres.
Romain David

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Le traditionnel marathon législatif sur le budget est sur le point de démarrer. Ce mercredi, le ministre de l’économie Bruno Le Maire présente en Conseil des ministres le projet de loi de finances 2022. Le gouvernement table sur une croissance de 6 % cette année et 4 % l’an prochain, alors qu’Emmanuel Macron a multiplié les annonces ces derniers jours avec, à la clef, plus de 6 milliards d’aides promises, entre le plan pour Marseille, le Beauvau de la sécurité ou encore le dispositif pour la rénovation énergétique. « Le président de la République propose avec le budget 2022 un jeu-concours qui s’appelle ‘qui veut gagner des milliards ?’ Il utilise le chéquier de la France à des fins électorales », a dénoncé mercredi matin, dans « Bonjour chez vous » sur Public Sénat, Damien Abad, le président du groupe LR à l’Assemblée nationale.

« Le président de la République propose avec le budget 2022 un jeu-concours qui s’appelle ‘qui veut gagner des milliards ?’ »

« Le quoi qu’il en coûte sanitaire : oui ! Nous avons toujours défendu les aides d’urgence en faveur de l’économie française, mais là nous sommes passés à un quoi qu’il en coûte électoral », s’agace Damien Abad.

Le gouvernement a décidé de mettre en place une « aide sociale de 100 euros supplémentaires » pour préserver le pouvoir d’achat des foyers les plus modestes face à la hausse des prix de l’énergie. Si Damien Abad salue « des mesures de soutien sectoriel », il avertit : « Les chèques ne suffiront pas. » Il reproche ainsi au chef de l’Etat de multiplier les effets d’annonce et de délaisser les réformes de fond. « On augmente la dépense sans faire aucune réforme structurelle, ni celle des retraites, de l’assurance chômage ou de la réforme de l’Etat. », énumère-t-il. « On va augmenter la dette, et donc les impôts sur les Français », prédit l’élu.

Les Républicains toujours à la recherche de leur candidat

Toujours sur Public Sénat, Damien Abad a également été interrogé sur les atermoiements de sa famille politique, qui n’a toujours pas arrêté le mode de désignation de son candidat pour 2022. Les résultats du sondage commandé par LR à l’Ifop auprès des sympathisants de la droite et du centre sur les candidats déclarés doivent être présentés en fin de journée devant le bureau politique du parti. Damien Abad salue « la qualité » des différents concurrents, mais estime qu’il faut privilégier le mieux placé pour l’emporter. « On doit trouver une droite qui gagne ! », martèle l’élu. « Soit on fait une primaire ouverte à tous les adhérents et tous les sympathisants, soit on organise un congrès pour les adhérents. Cette option a ma préférence, mais on ne peut pas avoir un entre-deux qui brouillerait les pistes », ajoute-t-il. Début de réponse ce soir.

Dans la même thématique

Paris: Francois-Xavier Bellamy during a press conference
12min

Politique

Européennes : un rapprochement entre LR et le groupe d’extrême droite ECR est-il envisageable au Parlement européen ?

Alors que le compromis est la règle en Europe, la tête de liste LR aux européennes assume de voter « très souvent » au Parlement européen avec des « collègues du groupe ECR », l’un des deux groupes d’extrême droite, où siège le parti de Giorgia Meloni. La première ministre italienne pourrait se retrouver au centre des discussions au lendemain du scrutin. Au sein des LR, la prudence reste de mise, mais certains, comme Julien Aubert, vice-président du parti, plaident pour « s’allier avec ECR ».

Le

FRA – EMMANUEL MACRON – MARINE LEPEN – RN – ELYSEE
7min

Politique

Débat Macron-Le Pen sur les européennes : « S’il avait lieu, ça commencerait à poser un sérieux problème démocratique », analyse Bruno Cautrès 

A deux semaines du scrutin des européennes, Emmanuel Macron a déclaré être « prêt à débattre maintenant » avec Marine Le Pen. Alors que la liste de la majorité présidentielle, menée par Valérie Hayer, se fait largement distancer par celle de Jordan Bardella, le principe de la confrontation arrange-t-il les deux camps ? Quels sont les enjeux d’un tel débat ? Décryptage.

Le

Paris: EELV lancement campagne elections europeennes
7min

Politique

Européennes 2024 : que contient le programme des Écologistes ?

A moins de deux semaines du scrutin, les sondages sont de moins en moins favorables au parti écologiste qui pourrait ne pas atteindre le seuil des 5 %. Au long d’un programme détaillé, Marie Toussaint dévoile une vision globale du futur de l’Union européenne en mettant l’accent sur la « bifurcation sociale et écologique ».

Le