Bussereau : « On ne peut pas demander aux collectivités de payer à la place de l’État »

Bussereau : « On ne peut pas demander aux collectivités de payer à la place de l’État »

Dominique Bussereau, président LR du conseil départemental de la Charente-Maritime, également à la tête de l’Assemblée des départements de France (ADF), était ce matin l’invité de Territoires d’Infos, sur Public Sénat et Sud Radio. À quelques jours de sa rencontre avec le Président, il relance l’alerte concernant la situation financière critique des départements.
Public Sénat

Par Alice Bardo

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« On ne peut pas demander aux collectivités de payer à la place de l’État », s’insurge Dominique Bussereau. Il rappelle que « cela fait déjà trois ans que les collectivités locales sont soumises à une baisse de dotation globale de fonctionnement (DGF) de l’État et que, dans le même temps, « l’État ne paie pas aux départements ce qu’il leur doit pour le RSA », financé à la fois par l’État et les départements. Le président du Conseil départemental du Lot-et-Garonne, Pierre Camani, a ainsi été obligé  d’inscrire une dotation fictive de l’État à hauteur de 20 millions d’euros pour équilibrer son budget.

« L’État n’est pas capable de payer sa part » du financement des lignes à grande vitesse (LGV), déplore le président de l’ADF, qui rappelle que le tiers a été financé par les collectivités locales quand l’État « fait avancer la sienne par SNCF Réseau ». On ne peut demander aux collectivités locales de payer un tas de choses à la place de l’État, et continuer à diminuer ce qu’on leur doit », conclut-il.

Parmi les revendications de Dominique Bussereau, la possibilité de faire fusionner certains départements « sans passer par la loi ».

Dans quelques jours, il rencontrera Emmanuel Macron. « Le Président nous a parlé de projets bâtis en communs, on est prêts à les examiner au cas par cas. » Il compte également sur la conférence des territoires, « promise par le chef de l’État et annoncée pour le mois de juillet ».

L'assemblée générale de l'ADF se tient aujourd'hui, au Sénat.

Dans la même thématique

France New Parliament
7min

Politique

Cafouillages à l’Assemblée nationale pour l’attribution des postes clés

Les députés procèdent ce vendredi à la nomination des membres du « Bureau » de l’Assemblée nationale, la plus haute autorité au Palais Bourbon. Un premier tour du scrutin visant à faire élire six vice-présidents a été annulé à cause du trop grand nombre de bulletins de vote recueillis au moment du dépouillement.

Le

Ursula Von Der Leyen Elected President of the European Commission for the Second Time, Strasbourg, Gallia – 18 Jul 2024
7min

Politique

Qu’est-ce que le « commissaire à la Méditerranée » qu’Ursula von der Leyen propose ?

Ursula von der Leyen vient d’être confortée par les députés européens pour un second mandat à la tête de la Commission. Dans son programme pour les 5 ans à venir, elle s'est engagée à créer un portefeuille de commissaire, séparé, dédié à la Méditerranée. Un premier pas timide pour renforcer les liens fragiles et distendus entre l’Union européenne et les pays de cette région

Le

Paris: Yael Braun-Pivet reelected National Assembly presiden
6min

Politique

Yaël Braun-Pivet réélue au perchoir : « Il faut que tout change pour que rien ne change », observent les sénateurs

Malgré un revers électoral aux dernières législatives, la candidate de la majorité sortante, Yaël Braun-Pivet a été réélue à la présidence de l’Assemblée nationale. Au Sénat, la gauche évoque « un hold-up démocratique ». Chez les LR et les centristes, c’est le soulagement de ne pas voir un membre du Nouveau Front Populaire qui domine.

Le