Calais: Faure (PS) persiste à réclamer une commission d’enquête parlementaire

Calais: Faure (PS) persiste à réclamer une commission d’enquête parlementaire

Le président du groupe PS à l'Assemblée, Olivier Faure, a persisté mardi dans sa demande de création d'une commission d'enquête...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le président du groupe PS à l'Assemblée, Olivier Faure, a persisté mardi dans sa demande de création d'une commission d'enquête parlementaire sur "la situation et le traitement des exilés à Calais", affirmant s'être heurté à "un grand silence" des autres groupes.

"Pour la troisième fois j’ai demandé ce matin en conférence des Présidents la création d’une commission d’enquête sur la situation et le traitement des exilés à Calais. Toujours la même réponse. Grand silence", a tweeté M. Faure, après la conférence qui réunit les présidents des groupes politiques et des commissions autour du président de l'Assemblée François de Rugy (LREM).

L'élu socialiste de Seine-et-Marne, qui est candidat pour prendre la tête du parti, avait déjà plaidé ces dernières semaines pour une telle commission d'enquête sur les violences dont sont accusées les forces de l'ordre vis-à-vis des migrants à Calais, arguant qu'il n'est "pas admissible de laisser traîner une situation et une suspicion".

"Si ces faits ne sont pas réels, les forces de l'ordre doivent être lavées de tout soupçon. Mais si ces faits sont constatés, s'ils sont réels, il doit y avoir et sanctions et changements, parce que notre devoir c'est de faire respecter l'humanité, la dignité humaine, partout où elle se trouve", avait notamment affirmé le chef de file du groupe Nouvelle Gauche lors de ses voeux à la presse fin janvier.

Pour voir le jour, cette proposition devra être portée par un autre groupe ou par la présidence, le groupe PS ayant déjà décidé de consacrer son "droit de tirage" pour une commission d'enquête à l'affaire du lait contaminé par des salmonelles du groupe Lactalis. Ce droit est accordé à chaque groupe parlementaire une fois par session.

Dans la même thématique

Julian Assange extradition decision at Royal Courts Of Justice in London, UK – 20 May 2024
5min

Politique

Libération de Julian Assange : « La mobilisation de l’opinion publique a payé »

L’épilogue d’une saga judiciaire longue de 14 ans. Ce mardi, Julian Assange a été relâché de sa prison du Royaume-Uni, à la suite d’un accord de plaider-coupable conclu avec la justice américaine. Poursuivi pour avoir révélé des centaines de milliers de documents confidentiels, il encourait jusqu’à 175 ans de prison. Très mobilisé pour la libération du fondateur de Wikileaks, le groupe communiste du Sénat se réjouit de cette libération.

Le

Calais: Faure (PS) persiste à réclamer une commission d’enquête parlementaire
4min

Politique

Dissolution : « Le quinquennat d’Emmanuel Macron s’est terminé le 9 juin », affirme Patrick Kanner

Invité de la matinale de Public Sénat, Patrick Kanner, président du groupe socialiste au Sénat s’est exprimé sur les enjeux de la campagne pour les législatives. L’élu du Nord n’a pas épargné le président de la République, considérant que « sa parole n’existe plus ». Le socialiste s’inquiète également des conséquences de la dissolution.

Le

Raphael Glucksmann public meeting in Blanquefort
3min

Politique

Sondage : Raphaël Glucksmann devient la personnalité de gauche la plus populaire, Jean-Luc Mélenchon s'écroule

Le dernier relevé du baromètre politique d’Odoxa, réalisé par Mascaret pour Public Sénat et la presse quotidienne régionale, fait état d’un fort regain de popularité pour les personnalités du Nouveau Front Populaire de Raphaël Glucksmann à Fabien Roussel, à l’exception notable de Jean-Luc Mélenchon dont la cote de popularité s’effondre.

Le