Cambadélis met en garde contre les affaires politico-judiciaires

Cambadélis met en garde contre les affaires politico-judiciaires

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a mis en garde mercredi contre les affaires politico-judiciaires qui...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Jean-Christophe Cambadélis, premier secrétaire du PS, a mis en garde mercredi contre les affaires politico-judiciaires qui éclatent dans la campagne présidentielle et pourraient aboutir au même "climat" qu'aux États-Unis, avec Marine Le Pen dans le rôle de Donald Trump.

"Je ne pense pas que ce soit une aubaine pour la démocratie ces affaires, cette manière dont on est en train de pourrir la présidentielle", a déploré le dirigeant socialiste dans l'émission "Questions d'info" LCP/Le Monde/AFP/franceinfo, à propos notamment des soupçons qui pèsent sur les emplois présumés fictifs de l'épouse de François Fillon.

"Nous sommes dans un climat qui ressemble à ce qui s'est passé aux États-Unis. On n'a pas vu la personnalité de Donald Trump (...) on a vu le rejet d'une représentation politique qui semblait éloignée des intérêts des Américains liée à la finance. Tout ça crée un climat de suspicion dans lequel le Front national se propulse et se construit", a-t-il analysé.

"Je n'annonce pas la victoire de Marine Le Pen, je crois qu'on peut se rassembler pour la battre", a cependant assuré M. Cambadélis, qui a annoncé la "mise en place d'une commission sous l'égide de Henri Weber (ancien député PS européen), qui va produire d'ici la fin de la semaine une réponse aux 144 propositions de Marine Le Pen".

Fustigeant "le facteur de désordre avec nos partenaires en Europe" et "dans le pays", que constitue selon lui le FN, le premier secrétaire a estimé que "la faiblesse de Marine Le Pen, c'est qu'elle +insécurise+ la France".

Il a douté en revanche que les accusations auxquelles le FN fait face sur l'emploi de ses assistants parlementaires au Parlement européen puissent porter préjudice à la campagne de sa candidate.

"Ça glisse sur les plumes de Mme Marine Le Pen. Parce que Marine Le Pen est dans un attitude transgressive. La transgression ne touche pas celui qui est transgressif. C'était le cas de Donald Trump", a-t-il déclaré.

Le FN est "le parti du désordre et de l'affrontement social", a encore dit M. Cambadélis.

Dans la même thématique

Elections Legislatives panneaux d affichage a Nice
10min

Politique

Législatives : comment les politiques se positionnent face à l’hypothèse d’un second tour contre l’extrême-droite ?

Face à l’avance considérable du Rassemblement national et de ses alliés dans les sondages, de nombreux hommes et femmes politiques se sont prononcés sur l’hypothèse de duels ou de triangulaires impliquant le parti d’extrême-droite. Dernière information en date, un séminaire gouvernemental se dirigerait vers une stratégie « ni RN, ni LFI », en cas d’affrontement entre les candidats de ces deux partis au second tour.

Le

Diminuer la part française au budget de l’Union, la promesse incertaine du Rassemblement national
8min

Politique

Diminuer la part française au budget de l’Union, la promesse incertaine du Rassemblement national

Le programme de Jordan Bardella intègre dans son programme le rabais de la contribution française à l’Union, qu’il compte obtenir auprès de ses partenaires. Problème : le budget pluriannuel européen vient à peine d’être renégocié, ne laissant aucune fenêtre de tir crédible avant deux bonnes années. Sans compter que les tractations budgétaires sont les plus sensibles qui soient entre les Vingt-Sept.

Le

Matignon Reunion des premiers ministres francais et estonien
5min

Politique

Législatives 2024 : à quoi pourrait ressembler un gouvernement technique ?

Ce serait une première en France. Un scénario inédit sous la Vème république. En cas d’absence de majorité absolue à l’issue des élections législatives anticipées, Emmanuel Macron pourrait nommer un gouvernement technique composés de hauts fonctionnaires et d’experts, afin d’éviter un immobilisme total à la tête du pays.

Le