Candidatures de personnes handicapées : l’appel de Sophie Cluzel aux partis politiques

Candidatures de personnes handicapées : l’appel de Sophie Cluzel aux partis politiques

À moins de trois moins des élections européennes, la secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées appelle les partis politiques à retenir les éventuelles candidatures de ces personnes et à les placer en position éligible.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Dix à douze millions de personnes sont en situation de handicap en France. Et celles-ci ne sont sans doute pas suffisamment représentées dans les assemblées. À deux mois et demi des élections européennes, la secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées espère « lever l’autocensure » de ces personnes, pour que celles-ci se disent « oui, je peux. Je peux représenter la nation ».

« Osez. Présentez vos candidatures », a encouragé la secrétaire d’État auprès du Premier ministre, sur la matinale de Public Sénat. Avant de se tourner vers les partis politiques : « Je vous en prie, retenez-les sur une liste. Et qu’elles soient en position éligible. »

Ces élections européennes du 26 mai seront également le premier scrutin, où les personnes placées sous tutelle, et qui étaient privées jusque-là du droit de vote, pourront jouir de leur droit d’électeur. « Elles n’ont plus qu’à se réinscrire quand le projet de loi va être promulgué […] Rien à faire par rapport à leur jugement. »

La réforme de la justice, définitivement adoptée au Parlement le 18 février, a abrogé la loi du 5 mars 2007 (et l’article L5 du Code électoral) qui donnait la possibilité aux juges des tutelles de prononcer une privation du droit de vote d’une personne protégée. Selon les chiffres du gouvernement, 300.000 personnes sont actuellement privées de ce droit civique.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le