Carvounas à Valls: “ta place est dans la maison des socialistes”

Carvounas à Valls: “ta place est dans la maison des socialistes”

"On a le droit de se tromper": Luc Carvounas, sénateur-maire d'Alfortville (Val-de-Marne), a demandé jeudi à Manuel Valls, qui...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

"On a le droit de se tromper": Luc Carvounas, sénateur-maire d'Alfortville (Val-de-Marne), a demandé jeudi à Manuel Valls, qui souhaite rejoindre La République en marche pour les législatives, de revenir "dans la maison des socialistes".

"Je regrette son choix et moi tout ce que je veux, c'est que demain Manuel Valls rejoigne les bancs du groupe socialiste", a-t-il déclaré sur Sud radio/Public Sénat.

"Manuel tu es mon ami et ta place elle est à nos côtés dans la maison des socialistes", a-t-il continué.

"On a le droit de se tromper", a-t-il ajouté, se disant peu favorable aux mesures d'exclusion de l'ancien Premier ministre, dont il était l'un des très proches, mais avec qui il a "une divergence profonde" depuis sa décision de demander l'étiquette du mouvement d'Emmanuel Macron pour les législatives de juin.

Il a aussi estimé qu'il y avait "beaucoup de mépris" dans l'attitude du parti du président élu envers Manuel Valls, dont la candidature n'a pas été validée.

"Les gens d'En marche ont la vanité des nouveaux riches", a-t-il dit, et pensent pouvoir "tordre le bras de chacune et chacun, y compris d'un homme qui est un homme d'Etat (..) C'est une honte", a-t-il ajouté.

Dans la même thématique

Carvounas à Valls: “ta place est dans la maison des socialistes”
7min

Politique

Ils quittent le Sénat : David Assouline, de la marche des beurs au Palais du Luxembourg

Des pavés parisiens de la Marche des beurs, en passant par les manifestations contre la loi Devaquet… jusqu’au Sénat, David Assouline n’aura, au fil de sa carrière politique, suivi que deux boussoles : l’antiracisme et la liberté de la presse. Des combats qu’il poursuivra de mener même après avoir rendu son dernier mandat de sénateur à la fin du mois.

Le

FRA : Parti Socialiste : Conseil National : ambiance
8min

Politique

Elections sénatoriales 2023 : derrière la « stabilité » attendue, le groupe PS déjà dans la bataille pour sa présidence

Une élection cache l’autre, au groupe PS du Sénat, où l’élection sénatoriale de dimanche va vite laisser la place à celle pour la présidence du groupe. Le PS mise pour le scrutin sur une « stabilité, avec l’espoir d’avoir peut-être deux ou trois sièges de plus », affirme Patrick Kanner, dont la présidence est contestée par Eric Kerrouche, « candidat » pour un « renouvellement des pratiques ».

Le