Carvounas demande aux instances du PS d’acter le départ de Le Drian

Carvounas demande aux instances du PS d’acter le départ de Le Drian

Le député Luc Carvounas, candidat au poste de Premier secrétaire du PS, a demandé mercredi aux "instances nationales" du PS d'...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le député Luc Carvounas, candidat au poste de Premier secrétaire du PS, a demandé mercredi aux "instances nationales" du PS d'"acter officiellement" le départ du parti du ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, qui s'en dit encore membre.

"J'apprends donc ce matin (...) que Jean-Yves Le Drian se revendique toujours comme membre du PS. Je demande aux instances nationales d'acter officiellement son départ et à Olivier Faure, Stéphane Le Foll et Emmanuel Maurel (également candidats pour diriger le parti, NDLR) de s'associer à ma requête. Il ne peut plus y avoir d'ambiguïté", a-t-il tweeté.

Plus tôt dans la matinée, M. Le Drian avait affirmé sur BFMTV et RMC qu'il dirait "quand ce sera le moment" s'il quittait le PS, ajoutant: "C'est une hypothèse".

Alors que l'ancien sénateur PS Roger Madec a fustigé sur Twitter le "sectarisme" de Luc Carvounas, un proche de ce dernier, Jonathan Kienzlen, a répondu que ce n'était "pas du sectarisme" mais de la "clarté".

"Le Parti socialiste est dans l'opposition, comment accepter qu'un ministre en soit encore membre? D'autant que (Olivier) Dussopt (nommé secrétaire d'Etat à la fonction publique en novembre, NDLR) a lui été démissionné immédiatement par le Bureau national. Il ne peut y avoir deux poids deux mesures", a souligné le premier fédéral du Val-de-Marne.

Interrogé au cours d'un point-presse, Stéphane Le Foll a appelé son ancien collègue du gouvernement à "pr(endre) une décision", soulignant que "le Parti socialiste étant dans l'opposition, on ne peut pas être au Parti socialiste et membre du gouvernement".

Représentant de l'aile gauche du PS, le député européen Emmanuel Maurel a souligné auprès de l'AFP qu'il n'y avait "rien de nouveau" dans la demande de M. Carvounas. "Nous en avons déjà fait la demande à plusieurs reprises en BN (bureau national)", a-t-il précisé.

Dans la même thématique

PARIS: Press conference by Jordan Bardella in front of the RN party headquarters.
4min

Politique

Elections législatives : les propositions du Rassemblement national sur l’immigration

Le 14 juin, Jordan Bardella a annoncé dans une interview au micro de BFMTV : « Si je deviens Premier ministre du pays au début du mois de juillet, je ferai de la question de l’immigration et du contrôle de nos frontières, l’une de mes priorités ». En vue des prochaines élections législatives, quelles sont les mesures figurant dans le programme du Rassemblement national en la matière ?

Le

FRA : ELECTIONS EUROPEENNES
4min

Politique

Législatives : « Une situation profondément antidémocratique », tance Pascal Savoldelli, qui demande le dégel du corps électoral

Le sénateur du Val-de-Marne a écrit au Président de la République pour demander le dégel du corps électoral, issu du décret de convocation des élections législatives, publié le 10 juin au Journal Officiel, le lendemain de la dissolution de l’Assemblée nationale. Une requête qui a cependant peu de chances d’aboutir pour des raisons de bonne administration.

Le