Castaner: le siège du PS, “symbole” d’un appareil “insupportable”

Castaner: le siège du PS, “symbole” d’un appareil “insupportable”

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, ancien membre du Parti socialiste, n'est pas "choqué" par l'annonce de la...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner, ancien membre du Parti socialiste, n'est pas "choqué" par l'annonce de la vente du siège du PS rue de Solférino, "symbole" d'un appareil partisan "tellement insupportable".

"Je suis rentré au Parti socialiste par et pour Michel Rocard et je me sens toujours dans cette culture-là et dans cette philosophie-là. Mais cet appareil solferinien, que j'ai trouvé tellement insupportable dans mes batailles politiques y compris pendant les régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur, fait que voir ce symbole disparaître ne me choque pas", a déclaré M. Castaner sur RMC.

Le secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement "se sent toujours socialiste". "Je n'ai pas changé de valeurs, je suis de gauche, je reste de gauche", a-t-il dit.

Tête de liste PS en Provence-Alpes-Côte d'Azur lors des élections régionales de 2015, éliminé au premier tour, M. Castaner avait retiré sa liste au profit de Christian Estrosi (LR), finalement élu au second tour face à Marion Maréchal-Le Pen (FN).

Le Parti socialiste a pris la "décision de principe de mettre en vente" son emblématique siège parisien, a annoncé mardi le trésorier du parti, Jean-François Debat, à l'issue d'un bureau national du PS.

Dans la même thématique

Castaner: le siège du PS, “symbole” d’un appareil “insupportable”
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le