Cazeneuve: “C’est long de reconstruire une police”

Cazeneuve: “C’est long de reconstruire une police”

Bernard Cazeneuve a fait valoir mardi au micro de Sud Radio qu'il était "long de reconstruire une police", en réponse aux...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Bernard Cazeneuve a fait valoir mardi au micro de Sud Radio qu'il était "long de reconstruire une police", en réponse aux critiques contre le gouvernement sur la gestion des incidents en banlieue parisienne.

"C'est long de reconstruire une police quand on a supprimé des effectifs par milliers, quand on a réduit ses crédits de plus de 15%, quand on a supprimé la police de proximité", a lancé le Premier ministre, visant le bilan de la droite sur la sécurité, dans un entretien enregistré lundi soir à Berlin, où il est en déplacement, et diffusé mardi matin.

"Nous sommes en train de reconstruire tout ça, pas à pas, ça prend du temps", a affirmé M. Cazeneuve, alors que le Front national accuse le gouvernement de "laxisme" et que la droite critique son "absence".

"Ca implique qu'on ait un sens rigoureux de ce que doit être l'ordre républicain, ça implique que l'on soit intraitable sur la nécessité du respect mutuel et ça implique que l'on fasse les choix budgétaires que nous avons faits", a poursuivi le Premier ministre.

"Je ne vais pas rentrer dans des polémiques de ce type", a-t-il dit, pointant "des outrances qui seront d'autant plus convoquées que les candidats (à la présidentielle, ndlr) qui les convoqueront seront en difficulté".

"Ce n'est pas nous qui avons supprimé 13.000 emplois dans la police, dans la gendarmerie, nous en avons créé 9.000, il faut qu'il y ait du respect mutuel et ce n'est pas nous qui attisons les tensions", a-t-il accusé.

Dans la même thématique

PARIS: MEDEF, Audition des principales tetes de liste aux prochaines elections europeennes
10min

Politique

Européennes 2024 : les « planètes » sont-elles alignées pour permettre à Raphaël Glucksmann de « doubler » Valérie Hayer ?

Alors que les sondages montrent de plus en plus la liste PS/Place Publique de Raphaël Glucksmann au coude-à-coude avec celle de la majorité présidentielle de Valérie Hayer, la question d’un croisement des courbes n’a jamais semblé aussi brûlante. Si l’optimisme reste de mise dans le camp Macron, « on peut se réveiller le 9 juin avec une énorme surprise », alertent certains. Du côté du PS, « on fait tout pour » reléguer les macronistes à la troisième place.

Le

New Caledonia: Emmanuel Macron visit
6min

Politique

Nouvelle-Calédonie : « Parler aujourd’hui de l’organisation d’un nouveau référendum est totalement prématuré », selon Georges Naturel, sénateur de Nouvelle-Calédonie

Alors que le Président de la République a atterri, il y a seulement quelques heures sur le sol calédonien, Public Sénat a pu contacter Georges Naturel, sénateur LR de Nouvelle Calédonie, se trouvant sur place. S’il regrette que cette visite intervienne « si tard », il salue la « bonne » intention pour restaurer un climat d’apaisement sur le « caillou ». Entretien.

Le