Cazeneuve veut “la plus grande fermeté” en cas de “manquements graves” des forces de l’ordre

Cazeneuve veut “la plus grande fermeté” en cas de “manquements graves” des forces de l’ordre

Bernard Cazeneuve a plaidé mardi pour "la plus grande fermeté" contre les forces de l'ordre qui se rendraient coupables de ...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Bernard Cazeneuve a plaidé mardi pour "la plus grande fermeté" contre les forces de l'ordre qui se rendraient coupables de "manquements graves", dans une réaction aux poursuites engagées contre quatre policiers d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

"Je sais à quel point les policiers et les gendarmes sont exposés dans la lutte antiterroriste et aux violences, mais ils doivent être à chaque instant absolument exemplaires", a déclaré le Premier ministre dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

"Lorsqu'il y a des manquements graves à la déontologie, que la plus grande fermeté, à l'égard de ceux qui sont à l'origine de ces manquements, prévale", a-t-il lancé.

Un policier a été mis en examen pour viol et trois autres pour violences volontaires en réunion après une interpellation jeudi au cours de laquelle un jeune homme de 22 ans a été gravement blessé à coups de matraque au niveau de la zone rectale. Toujours hospitalisé lundi, Théo s'est vu prescrire 60 jours d'incapacité totale de travail (ITT). Cette affaire a suscité une vive émotion et provoqué plusieurs nuits d'incidents dans son quartier.

Le parquet de Bobigny avait ouvert initialement une information judiciaire pour "violences", mais le juge d'instruction chargé de l'enquête a, in fine, décidé de poursuivre l'auteur présumé des coups de matraque télescopique pour "viol".

"J'ai été ministre de l'Intérieur, confronté à des situations où des policiers étaient en manquement grave par rapport à ce que sont leurs obligations déontologiques. Parce que les policiers, par l'uniforme qu'ils portent, incarnent l’État de droit, il faut être capable de prendre des décisions", a souligné M. Cazeneuve.

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux "a fait connaître ses décisions, il y a une procédure judiciaire" et "je souhaite que la justice fasse toute la lumière sur cette affaire et qu'il y ait, dans le cadre de l'instruction en cours, une aide apportée à la famille qui est en souffrance et les réponses qu'elle est en droit d'attendre d'un État de droit", a-t-il ajouté.

Dans la même thématique

Cazeneuve veut “la plus grande fermeté” en cas de “manquements graves” des forces de l’ordre
4min

Politique

« C’est à gerber ! » : les propos d’Emmanuel Macron sur les personnes transgenres ne passent pas auprès de Mélanie Vogel

Au micro de Public Sénat, la sénatrice écologiste des Français de l’étranger s’est ulcérée des récents propos polémiques du chef de l’Etat à l’encontre du Nouveau Front Populaire (NFP), dont il a accusé de défendre une politique « immigrationniste » et de tenir des propos « complètement ubuesques » sur le changement d’état civil en mairie pour les personnes transsexuelles.

Le

Demonstration against the far right, Paris, France – 15 June 2024
8min

Politique

Programme du « Nouveau Front populaire » : l’épineuse question du chiffrage

Abrogation de la réforme des retraites, hausse des salaires, progressivité de la CSG… le coût supposé du programme présenté par le « Nouveau Front populaire » est pointé du doigt par les autres formations politiques, notamment les soutiens d’Emmanuel Macron. Les représentants des partis de gauche se sont réunis ce mercredi pour s’accorder sur un chiffrage commun.

Le

Elections Europeennes bureau de vote a Nice
10min

Politique

Législatives : RN, Nouveau Front Populaire, majorité présidentielle, à qui profiterait une forte participation ?

Alors que le 1er tour des élections législatives approche à grand pas, un indicateur est particulièrement scruté par analystes et politiques : la participation. Estimée entre 62 et 65% selon les différents instituts, elle pourrait ainsi être supérieure de 20 points à celle du précédent scrutin. Ce sursaut démocratique peut-il faire basculer l’élection dans un camp ou dans l’autre ? Décryptage avec Erwan Lestrohan, directeur conseil chez Odoxa.

Le