« C’est Jordan le mythomane ! » : Clément Beaune tacle la tête de liste du RN sur sa maîtrise des questions européennes

Un peu plus d’un mois avant les élections européennes, Clément Beaune, député de Paris et porte-parole de Valérie Hayer, était l’invité de la matinale de Public Sénat. L’élu macroniste a tenté de rassurer, alors même que la majorité présidentielle n’a ni annoncé son programme, ni dévoilé l’intégralité de sa liste.
Henri Clavier

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Alors que le Rassemblement national continue d’être en tête des sondages, la majorité présidentielle est de plus en plus en difficulté. Crédité de 32 % des intentions de vote, Jordan Bardella apparaît comme la principale menace pour la majorité présidentielle dont la tête de liste ne récolterait que 15,5 % des suffrages. Pour tenter de redresser la barre, Clément Beaune a voulu pointer l’inconsistance de ses adversaires, en particulier Jordan Bardella. 

« Quel est le projet européen de Jordan Bardella et de Marine Le Pen ? » 

« Mon engagement politique, il est contre l’extrême droite », assure l’ancien ministre délégué aux affaires européennes qui fait du combat contre l’extrême droite la base de son engagement européen. Surtout, Clément Beaune a particulièrement critiqué la stratégie du Rassemblement national consistant à faire du scrutin une élection nationale. « Quel est le projet européen de Jordan Bardella et de Marine Le Pen ? J’ai été frappé par les discours de Perpignan, c’est un sketch, ce n’est pas Jordan Bardella, c’est Gérard Majax », tacle le député de Paris en référence au meeting de campagne organisé hier par le RN à Perpignan. Ce dernier assure que le RN veut prendre une « revanche sur 2022 » et met l’accent sur les sujets nationaux plutôt que les thématiques européennes. Malgré les critiques sur sa faible activité au Parlement européen ou son refus de participer à certains débats, Jordan Bardella continue de faire la course en tête dans les sondages. « Jordan Bardella va devoir expliquer point par point ce qu’il a fait pendant 5 ans, ou plutôt ce qu’il n’a pas fait », tacle Clément Beaune. 

« Quand on prétend accéder aux responsabilités, il faut arrêter de mentir », insiste Clément Beaune qui souhaite remettre les sujets européens au centre de la campagne. « Ils proposent des choses qu’ils ont refusées auparavant », continue le député de Paris prenant notamment en exemple le cas de la taxe carbone aux frontières de l’Union européenne. « C’est Jordan le mythomane », ironise l’ancien ministre. 

Glucksmann est « un pro-européen d’apparence » 

Clément Beaune n’a pas non plus épargné le principal concurrent de la majorité présidentielle, Raphaël Glucksmann, présenté comme le candidat des déçus du macronisme. Un discours que l’ancien ministre des Affaires européennes conteste. « C’est un pro-européen d’apparence, qui, quand il est confronté à des choix européens, n’est pas clair », juge Clément Beaune. Surtout, le député de Paris doute de la capacité du Parti Socialiste à porter un renouvellement politique et souligne que la liste de Raphaël Glucksmann est remplie de « vieux apparatchiks ». Le député socialiste, Philippe Brun, avait d’ailleurs claqué la porte de la commission d’investiture du PS pour ces raisons. 

Pour se rapprocher au maximum du score du RN et de son score lors des dernières élections européennes, la majorité présidentielle doit encore préciser son programme et le détail de la liste. La liste doit être annoncée demain, tandis que le programme doit être présenté lundi et comptera une quarantaine de propositions. Alors que le parti présidentiel a eu du mal à lancer véritablement sa campagne, l’essentiel des efforts devrait être concentré dans les derniers jours de la campagne. Valérie Hayer participe d’ailleurs, ce 2 mais, à un débat avec Jordan Bardella sur BFM TV.

 

Dans la même thématique

« C’est Jordan le mythomane ! » : Clément Beaune tacle la tête de liste du RN sur sa maîtrise des questions européennes
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le

« C’est Jordan le mythomane ! » : Clément Beaune tacle la tête de liste du RN sur sa maîtrise des questions européennes
3min

Politique

Drapeau palestinien à l’Assemblée : « Reconnaître un Etat palestinien, aujourd’hui, ce serait légitimer le Hamas », estime Jordan Bardella

Invité ce mercredi 29 mai de Public Sénat, Jordan Bardella, tête de liste RN pour les élections européennes, a dénoncé les positions de LFI sur le conflit à Gaza et leur attitude dans le débat public. Le président du RN estime que la reconnaissance d’un Etat palestinien n’est plus d’actualité depuis les attaques du 7 octobre.

Le