Chassaigne (PCF) exhorte à une seule candidature à gauche

Chassaigne (PCF) exhorte à une seule candidature à gauche

Le chef de file des députés Front de Gauche, André Chassaigne, a encore exhorté mardi à une seule candidature de "gauche anti...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le chef de file des députés Front de Gauche, André Chassaigne, a encore exhorté mardi à une seule candidature de "gauche anti-libérale" à la présidentielle, loin du repli sur les ego, pour éviter "une catastrophe" d'un second tour droite-extrême droite.

Insistant sur "une situation historique de risque terrible d'un second tour sans candidat de gauche - je ne place évidemment pas Emmanuel Macron à gauche - mais avec une droite extrême représentée par François Fillon et l'extrême droite", le député communiste a déclaré en conférence de presse "ne pas pouvoir comprendre qu'on ne fasse pas passer l'intérêt général" avant tout.

Alors qu'un accord entre le candidat socialiste Benoît Hamon et celui de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon semble inatteignable, M. Chassaigne a considéré que le "sens de la responsabilité collective devrait balayer tout le reste", mettant en garde "ceux qui se seront repliés sur leurs seuls discours et ego".

Sans union devant "la catastrophe à conjurer", a encore averti cet élu du Puy-de-Dôme, "on regrettera demain si l'histoire s'écrit (...) avec un travail de démolition de toutes les conquêtes sociales et un contexte mondial de montée des populismes".

Dans la même thématique

Chassaigne (PCF) exhorte à une seule candidature à gauche
6min

Politique

Attal présente son programme et renvoie dos à dos « Nupes » et RN : « Le 30 juin, j’aimerais que les Français me choisissent » 

Ce jeudi 20 juin, le Premier ministre a dévoilé une série de mesures sur le pouvoir d’achat, le travail, la transition écologique ou encore la justice des mineurs, qui seront portées par les candidats de la majorité aux législatives anticipées. Gabriel Attal n’a pas hésité à personnaliser le scrutin, appelant les Français à « le choisir » dès le premier tour.

Le