Circulation fluide, végétalisation, les premières propositions de Villani pour Paris

Circulation fluide, végétalisation, les premières propositions de Villani pour Paris

Modélisation mathématique pour fluidifier la circulation, plans de végétalisation concertés avec des experts, cantines 100% bio...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Modélisation mathématique pour fluidifier la circulation, plans de végétalisation concertés avec des experts, cantines 100% bio dans écoles et maisons de retraite: Cédric Villani, candidat LREM dissident aux municipales à Paris, livre dans le JDD ses premières propositions pour la capitale.

Le candidat malheureux à l'investiture LREM face à Benjamin Griveaux envisage "d’innover" dans la composition de ses listes dans les 17 arrondissements, "en intégrant (...), en position éligible dans les arrondissements, des citoyens tirés au sort parmi nos soutiens".

Le mathématicien, qui entend être "le premier maire véritablement écologiste de Paris ", veut proposer "des plans de végétalisation discutés avec des experts et des citoyens".

"Je présenterai mon projet chiffré à la fin de l’année", ajoute-t-il.

Il propose également "que les menus, des cantines aux Ehpad, soient à 100 % bio dont une partie issue de circuits courts", en développant les "alternatives végétariennes".

M. Villani estime aussi qu'il faut continuer à diminuer la  place de la voiture "à Paris comme ailleurs, mais en multipliant les alternatives". Selon lui, "les voitures individuelles ont vocation à disparaître – qui sait à quelle échéance ? Demain, nous circulerons en minibus autonomes, partagés, à la demande et propres".

Pour fluidifier la circulation, "la modélisation mathématique sera précieuse. Ce sera l’une de mes priorités. Je  m'impliquerai même personnellement", promet le médaillé Fields.

L'actuel député de l'Essonne se propose aussi de réexaminer "chaque projet de tour" dans la capitale, et se dit notamment favorable, comme le candidat de centre-droit et député Agir, Pierre-Yves Bournazel, à  ce que le projet controversé de Bercy-Charenton (comprenant six tours dans le 12e) "soit réétudié".

A l'inverse, il juge la proposition de l'autre candidat Gaspard Gantzer de supprimer le périphérique parisien "irréaliste en l’état", même si elle "a le mérite de poser le débat de l’atténuation de cette frontière" avec la banlieue.

Enfin, face à l’explosion des prix de l’immobilier, il juge que "l'encadrement des loyers était une nécessité", et que le "gel des loyers, pratiqué à Berlin, doit être analysé", estimant qu'il "ne faut pas craindre la radicalité".

Dans la même thématique

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
9min

Politique

Ecologie : un séminaire du gouvernement pour « montrer que l’engagement n’a pas diminué »… à dix jours des européennes

Le premier ministre Gabriel Attal a rassemblé ses ministres pour « faire le bilan » de l’action de l’exécutif en matière d’environnement, avant des annonces attendues en juin sur le plan d’adaptation au réchauffement. De quoi faire une piqûre de rappel aux électeurs macronistes déçus, juste avant les européennes. Matignon plaide le « hasard de calendrier ».

Le

Circulation fluide, végétalisation, les premières propositions de Villani pour Paris
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le