Clémentine Autain veut « un dialogue » avec le PCF

Clémentine Autain veut « un dialogue » avec le PCF

Les relations avec la France insoumise sont « inexistantes au plan national », pestait Pierre Laurent (PCF) dans l’Humanité. Invitée de Territoires d’Infos vendredi, la députée FI plaide, elle, pour un rassemblement.
Public Sénat

Par Héléna Berkaoui

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Dans les colonnes du quotidien l’Humanité, le chef du Parti communiste français (PCF), Pierre Laurent, fait état de ses relations avec la France insoumise menée par Jean-Luc Mélenchon. Un état des lieux expéditif puisque le sénateur communiste confie que ces relations sont « inexistantes au plan national. » Une déclaration qui embarrasse quelque peu la députée de la France insoumise, Clémentine Autain, invitée de Territoires d’Infos vendredi.

Le PCF et la France insoumise soutiennent «des axes de contestations ou de propositions qui sont convergents. »

« Moi, je souhaite toujours le dialogue », tente Clémentine Autain. Pierre Laurent explique par ailleurs les alliances électorales sont compliquées avec la France insoumise, « les efforts de construction commune que nous avons produits en Corse ou pour certaines élections partielles sont soit rejetés, soit maltraités », regrette-t-il. Les prochaines élections partielles ne le font pas mentir, les PCF et la France insoumise n’ont pas de liste commune.

Clémentine Autain explique qu’il « y a une histoire qui a laissé des traces » entre ces deux formations politiques. Une situation complexe car, comme le souligne la députée, le PCF et la France insoumise soutiennent «des axes de contestations ou de propositions qui sont convergents. »

« Nous avons une responsabilité à chercher le dialogue et le rassemblement et aussi à discuter avec Benoît Hamon »

« Nous avons une responsabilité à chercher le dialogue et le rassemblement et aussi à discuter avec Benoît Hamon », plaide la députée. « Moi, je dis qu’il faut du rassemblement mais du rassemblement dès lors qu’il y a une stratégie, une vision commune qui nous permette d’avancer ensemble et aussi un cadre organisationnel. »

Un cadre organisationnel qui peine à trouver ses contours et ses alliés. « Le cartel d’organisation qui a existé au moment du Front de gauche a montré ses limites et c’est vrai que le caractère mouvement de la France insoumise a permis de lever de nouveaux engagements », rappelle Clémentine Autain.  

La députée de la France insoumise évoque un rapprochement avec l’ancien candidat du PS, Benoît Hamon. Ce dernier a quitté le Parti socialiste et a monté son propre mouvement, le M1717. Un énième mouvement qui pourrait s’agglomérer à une formation plus dense si l’on en croit l’élue de la France insoumise. Seule ombre au tableau, leurs positions sur l’Europe. « Quand il (Benoît Hamon) dit on peut réformer l’Europe dans le cadre de ces traités, moi je ne le crois pas, je pense que nous avons besoin de bousculer cette Europe et de sortir de ces traités là. C’est en effet une divergence. »

Best of Territoires d'Infos - Invitée politique : Clémentine Autain (26/01/18)
14:43

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le