Climat: la France débloque des fonds pour attirer des chercheurs étrangers

Climat: la France débloque des fonds pour attirer des chercheurs étrangers

Deux semaines après l'invitation lancée par le président Emmanuel Macron aux étrangers de venir travailler en France sur le...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Deux semaines après l'invitation lancée par le président Emmanuel Macron aux étrangers de venir travailler en France sur le climat, la France débloque 30 millions d'euros pour "l'accueil d'une cinquantaine de chercheurs sur une durée de 5 ans".

"Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et Louis Schweitzer, Commissaire général à l’investissement, ont décidé de mettre en place un Programme prioritaire de recherche sur la lutte contre le changement climatique", a annoncé le ministère dans un communiqué.

Ce programme est doté de "30 M€ de moyens additionnels", selon le ministère. Pour 1 euro financé par les organismes et universités de recherche, l'Etat mettra 1 euro de moyens additionnels: "l’effort global de financement sera ainsi d’un montant de 60 millions d’euros pour l’accueil d’une cinquantaine de chercheurs sur une durée de 5 ans", peut-on lire dans le communiqué.

Après la décision de Donald Trump de retirer les Etats-Unis de l'accord de Paris, Emmanuel Macron avait appelé, le 1er juin, les chercheurs et entrepreneurs américains à venir en France travailler sur le climat.

L'appel du président français et son "Make our planet great again" (rendre à notre planète sa grandeur), qui détournait le slogan de Donald Trump, avait reçu un accueil enthousiaste sur les réseaux sociaux: son tweet a été retweeté 240.000 fois dans le monde entier, un record pour un compte français.

La présidence française avait, une semaine après, ouvert le site internet www.makeourplanetgreatagain.fr pour relayer son message.

Le programme concerne des scientifiques de haut niveau, établis à l'étranger, notamment américains, travaillant dans les sciences du climat, l’observation et la compréhension du Système Terre, et les Sciences et technologies de la transition énergétique.

Dans la même thématique

Climat: la France débloque des fonds pour attirer des chercheurs étrangers
4min

Politique

Nouveau Front populaire : députés et sénateurs réunis pour une démonstration de force

Les près de 130 parlementaires PS avaient rendez-vous au Sénat pour une réunion « opérationnelle », explique le président des sénateurs socialistes Patrick Kanner. Une rencontre qui permet aussi d’afficher le poids du parti au Parlement, à l’heure où les négociations patinent toujours pour Matignon, sur fond de désaccords avec La France insoumise.

Le

Strasbourg – Plenary Session of the European Parliament, Gallia – 17 Jul 2024
5min

Politique

Parlement européen : le cordon sanitaire contre l’extrême-droite résiste

Les votes étaient scrutés. Mardi 16 juillet les députés ont élu les 14 vice-présidents du Parlement européen. Des postes hautement symboliques. Mais même si l’extrême droite est en progression au Parlement européen, le cordon sanitaire semble avoir tenu : « Les Patriotes pour l’Europe », le nouveau groupe dirigé par Jordan Bardella et « L’Europe des nations souveraines » où siège l’AFD, l’extrême droite allemande, font chou blanc. A noter tout de même, le groupe ECR de la Première ministre Italienne Giorgia Meloni obtient deux postes.

Le

Gabriel ATTAL, French Minister of Education and Youth, was at the Gilbert DRU middle school in Lyon
10min

Politique

Derrière « le pacte d’action » que veut construire Gabriel Attal, un appel du pied de la macronie aux LR

Le Premier ministre souhaite ouvrir des discussions avec les groupes politiques « autour de projets et d'actions au service des Françaises et des Français ». Si à ce stade, un élargissement du courant présidentiel vers la gauche semble difficilement envisageable, la droite, en revanche, tenterait de négocier auprès des macronistes certains postes clés à l’Assemblée nationale.

Le