Collomb: budget du ministère de l’Intérieur en hausse de 6,8% en 2018

Collomb: budget du ministère de l’Intérieur en hausse de 6,8% en 2018

Le budget du ministère de l'Intérieur augmentera de 6,8% en 2018, a annoncé dimanche Gérard Collomb, promettant notamment un...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le budget du ministère de l'Intérieur augmentera de 6,8% en 2018, a annoncé dimanche Gérard Collomb, promettant notamment un effort sur la rénovation du matériel, au lendemain de manifestations de policiers dénonçant leurs conditions de travail.

Le budget du ministère de l'Intérieur "va augmenter de +6,8%. C'est un effort considérable", a déclaré le ministre au "Grand jury" RTL/Le Figaro/LCI. Cette hausse ne prend pas en compte la masse salariale.

Le budget de la police "va augmenter de +1,9%", a poursuivi M. Collomb. Cette hausse représentera 138 millions d'euros, a indiqué son entourage.

"D'ici deux ou trois ans, nous aurons mis à niveau la police par rapport par exemple à l'effort qui a été fait dans la gendarmerie ou dans certaines unités", a-t-il assuré, promettant notamment de fournir des tablettes numériques pour "faire de la police une police moderne".

En particulier, le budget équipements de la police va connaître une "augmentation de +5,4%", pour atteindre "196 millions", a-t-il souligné.

Sur ces 196 millions, 50 millions seront affectés à une enveloppe gérée par l'Etat au niveau local pour savoir "là où il faut agir" pour la rénovation, a-t-il précisé.

Des policiers et leurs compagnes ont manifesté samedi à Paris et dans d'autres grandes villes pour exprimer leur "colère" sur leurs conditions de travail, près d'un an après le déclenchement d'une grogne inédite dans la police. La Direction générale de la police nationale (DGPN) a dénombré quelque 500 manifestants.

"Même si le nombre des manifestants hier n'était pas significatif puisqu'il y en avait à peine 1.000 sur toute la France, je prends en compte leur préoccupation", a affirmé le ministre de l'Intérieur.

Lors de la manifestation dans la capitale, a été présenté un album photo compilant des clichés réunis dans le cadre d'un "concours photo" lancé pour dénoncer la vétusté des équipements dans la police. Un concours qui a mis en exergue la difficile situation au commissariat de Coulommiers (Seine-et-Marne).

"Leur livre blanc, qu'ils me l'envoient, je vais l'examiner et là où il y a des manques cruciaux on y remédiera", a lancé M. Collomb, promettant de se rendre au commissariat de Coulommiers.

Dans la même thématique

Collomb: budget du ministère de l’Intérieur en hausse de 6,8% en 2018
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le