Comité sur le futur parquet européen: Rachida Dati recalée

Comité sur le futur parquet européen: Rachida Dati recalée

Le Parlement européen a rejeté jeudi la nomination de l'eurodéputée Rachida Dati (Les Républicains), ancienne Garde des Sceaux,...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le Parlement européen a rejeté jeudi la nomination de l'eurodéputée Rachida Dati (Les Républicains), ancienne Garde des Sceaux, au sein d'un comité chargé de préparer la mise en place du futur parquet européen.

La nomination de Mme Dati, membre du PPE (droite, principale force politique au Parlement européen), semblait pourtant acquise après un vote favorable fin mars au sein d'une commission parlementaire.

Mais les eurodéputés, réunis en plénière à Bruxelles, ont rejeté cette décision lors d'un vote secret (339 voix contre, 246 pour, 62 abstentions), empêchant la députée de devenir leur représentante au sein du comité de sélection du parquet européen.

Ce nouvel organisme sera spécialisé dans la lutte contre les fraudes au budget européen et contre les fraudes à la TVA à caractère transfrontalier. Vingt pays de l'UE ont pour l'heure décidé d'y participer dès son lancement, prévu d'ici 2021.

Rachida Dati a fustigé sur son compte Twitter les votes hostiles de certains eurodéputés, liés selon elle à "leur hostilité à la création de ce parquet européen" ou à "des raisons purement politiciennes, comme des députés socialistes, verts, d'extrême gauche et ALDE français".

"Certains se disant de gauche ont voté contre par seul mépris social ou jalousie", a-t-elle ajouté, rappelant que sa candidature avait recueilli davantage de votes favorables que celle de l'eurodéputée Eva Joly (Verts) en commission parlementaire.

"La délégation française du groupe PPE regrette que la gauche se soit érigée en force de blocage en donnant des consignes de vote contradictoires pour s'opposer à cette nomination", a réagi de son côté Franck Proust (LR), chef de cette délégation au Parlement européen.

"Qu'on ne vienne plus dire qu'ils défendent la place de la France sur la scène européenne!" a-t-il ajouté, jugeant que Mme Dati avait "porté avec succès la création du parquet européen durant la présidence française de l'UE en 2008".

Dans la même thématique

France New Parliament
7min

Politique

Cafouillages à l’Assemblée nationale pour l’attribution des postes clés

Les députés procèdent ce vendredi à la nomination des membres du « Bureau » de l’Assemblée nationale, la plus haute autorité au Palais Bourbon. Un premier tour du scrutin visant à faire élire six vice-présidents a été annulé à cause du trop grand nombre de bulletins de vote recueillis au moment du dépouillement.

Le

Ursula Von Der Leyen Elected President of the European Commission for the Second Time, Strasbourg, Gallia – 18 Jul 2024
7min

Politique

Qu’est-ce que le « commissaire à la Méditerranée » qu’Ursula von der Leyen propose ?

Ursula von der Leyen vient d’être confortée par les députés européens pour un second mandat à la tête de la Commission. Dans son programme pour les 5 ans à venir, elle s'est engagée à créer un portefeuille de commissaire, séparé, dédié à la Méditerranée. Un premier pas timide pour renforcer les liens fragiles et distendus entre l’Union européenne et les pays de cette région

Le

Paris: Yael Braun-Pivet reelected National Assembly presiden
6min

Politique

Yaël Braun-Pivet réélue au perchoir : « Il faut que tout change pour que rien ne change », observent les sénateurs

Malgré un revers électoral aux dernières législatives, la candidate de la majorité sortante, Yaël Braun-Pivet a été réélue à la présidence de l’Assemblée nationale. Au Sénat, la gauche évoque « un hold-up démocratique ». Chez les LR et les centristes, c’est le soulagement de ne pas voir un membre du Nouveau Front Populaire qui domine.

Le