Comment les investissements d’avenir valorisent la recherche en France

Comment les investissements d’avenir valorisent la recherche en France

Une partie des investissements d’avenir, pilotés par Alain Juppé et Michel Rocard et lancés en 2010, financent des sociétés qui valorisent les fruits de la recherche scientifique dans l’économie. Le sénateur Philippe Adnot a évalué l’efficacité de ces sociétés.
Public Sénat

Par Alexandre Poussart et Alicia Arpaïa

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

On les appelle les SATT, les sociétés d’accélération de transfert de technologies. Ces structures, financées par une enveloppe de 857 millions d’euros issu du programme d’investissements d’avenir, sont chargées de valoriser les fruits de la recherche scientifique dans le monde de l’entreprise, soit par la création de start ups ou par des contrats entre les laboratoires de recherche et des entreprises.

1400 projets soutenus par ces sociétés

"Pour valoriser la recherche, il n'y a pas que les start ups." Philippe Adnot
00:42

Le sénateur non-inscrit Philippe Adnot vient de publier un rapport sur ces sociétés de transfert de technologies. 14 SATT sont opérationnelles aujourd’hui sur le territoire. Elles soutenaient 1400 projets de transfert de technologies à la fin de l’année 2016. Sur l’enveloppe des investissements d’avenir de 857 millions d’euros, 450 millions d’euros ont déjà été versées à ces sociétés.

Une logique de rentabilité néfaste

Pour le sénateur Philippe Adnot, ces sociétés ne pourraient pas atteindre l’objectif qui leur est fixé : atteindre l’équilibre financier 10 ans après leur création. « Cet objectif de court-terme amène à se concentrer sur la rentabilité de cette valorisation de la recherche alors qu”il faut penser à long-terme. »

Le troisième volet des investissements d’avenir, une enveloppe de 200 millions d’euros votée dans la loi de finances 2017, ne sera versé qu’aux structures les plus performantes. « Que vont devenir les sociétés de transfert de technologies qui ne sont pas assez performantes ? », interroge le sénateur.

Dans la même thématique

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le

Belgium Europe Migration
7min

Politique

Parlement européen : quels sont les grands textes adoptés depuis 2019 ?

Entre le Covid et la guerre en Ukraine, la mandature 2019-2024 a dû subir et réagir à de grands bouleversements. Pacte vert, plan de relance, sanctions à l’égard de la Russie ou encore soutien à l’Ukraine… A l’aube du renouvellement du Parlement européen, retour sur les grands dossiers adoptés ces 5 dernières années au Parlement européen.

Le