Communisme : Fabien Roussel bien parti pour être reconduit à la tête du parti

Communisme : Fabien Roussel bien parti pour être reconduit à la tête du parti

L’ancien candidat à l’élection présidentielle, Fabien Roussel devrait être facilement réélu à la tête du PCF lors du prochain congrès du parti en avril. Le texte d’orientation de la direction sortant a rassemblé les suffrages de 82 % des militants, ce week-end.
Simon Barbarit

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

A la différence des socialistes, les communistes n’auront probablement pas besoin de commission de récolement les 7 au 9 avril prochains lors du 39e congrès national du parti prévu à Marseille. Les communistes étaient appelés à voter de vendredi à dimanche pour un texte d’orientation devant servir « de base commune » à la ligne de parti.

Le texte intitulé, « l’ambition communiste pour des jours heureux », porté par les soutiens de Fabien Roussel, a recueilli 82 % des 29.898 votants, sur 42.237 militants à jour de cotisation inscrits. Un texte alternatif « Urgence du communisme », défendu par d’anciens dirigeants du parti, notamment Pierre Laurent, Marie-George Buffet, n’a lui rassemblé que 5282 votants (18,08 %). Ce résultat sans appel fait du secrétaire national sortant Fabien Roussel le grand favori à sa succession à la tête du PCF.

L’ancien candidat à l’élection présidentielle s’est félicité d’un « choix clair, massif, fort, déterminé sur une orientation qui s’inscrit dans la poursuite du travail engagé ensemble depuis quatre ans ».

Sur Twitter, la sénatrice du Pas-de-Calais, Cathy Apourceau-Poly s’est réjouie du score du texte « Nos jours heureux ».

Son texte tire les enseignements de la stratégie mise en place depuis sa première élection à la tête du PC en 2018. Elle « consiste à unir et remobiliser les forces du travail et les catégories populaires ». Fabien Roussel maintien ses critiques vis-à-vis de la Nupes et souhaite faire sortir le parti de l’ombre de La France insoumise.

Lors de la campagne présidentielle, le candidat communiste avait crispé son camp en opposant « gauche du travail » et « la gauche des allocations ». Interviewé dans Mediapart, le sénateur Pierre Laurent, signataire du texte alternatif appelle son parti à hausser son niveau d’exigence sur « les enjeux de civilisation, la nécessité d’une victoire pour la gauche, la lutte contre l’extrême droite, la situation mondiale bouleversée ». Il se refuse également « à opposer l’approfondissement du projet communiste à l’approfondissement de nos efforts d’unification populaire et politique ».

D’ici le congrès, les militants feront remonter des propositions d’amendements afin d’enrichir le texte d’orientation. Les délégués du parti désigneront le Premier secrétaire lors du congrès d’avril. Fabien Roussel est candidat à sa réélection. Les signataires du texte alternatif devront désigner leur candidat dans les prochaines semaines.

 

Dans la même thématique

Communisme : Fabien Roussel bien parti pour être reconduit à la tête du parti
3min

Politique

Passe d’armes entre le Premier Ministre et le RN sur l’agriculture : « Le Rassemblement National dit tout et son contraire » tacle Gabriel Attal

Au cours de sa conférence de presse et quelques heures après avoir proposé un débat à Marine le Pen sur l’agriculture dans le journal Le Figaro, le Premier Ministre est revenu sur la passe d'armes qui l'oppose à la présidente du groupe RN à l’Assemblée. Critiquant les « changements de pied incessants » du RN, le Premier Ministre a taclé l'ex-finaliste à l’élection présidentielle, l'accusant de ne pas être « très à l'aise sur ces questions » et d'avoir « peur que cela se voit ».

Le

Communisme : Fabien Roussel bien parti pour être reconduit à la tête du parti
4min

Politique

Européennes : « Arrêtons cette campagne unique contre le RN », enjoint Arnaud Robinet (Horizons)

Invité de Public Sénat, le maire de Reims Arnaud Robinet, s’agace de l’absence de liste et de programme du côté de la majorité, à moins de quatre mois des élections européennes. Il reproche à l’exécutif de se focaliser sur la lutte contre le Rassemblement national, au détriment du débat d’idées, ce qui « n'est plus audible pour nos concitoyens ».

Le

Paris: Eric Ciotti Salon de l Agriculture 2023
12min

Politique

Européennes : pourquoi les LR ne soutiennent par Ursula Von der Leyen, pourtant issue du même groupe politique ?

François-Xavier Bellamy, tête de liste LR pour les européennes, a annoncé que les LR « ne soutiendront pas » Ursula von der Leyen, candidate à sa réélection à la présidence de la Commission européenne. Si elle vient comme eux de la droite européenne, les LR lui reprochent son bilan sur les questions agricoles et écologiques. Reste que les eurodéputés LR ont aussi soutenu certaines de ses propositions. Le RN pointe la situation.

Le