Conférence de financement : Olivier Véran « croit profondément à la démocratie sociale »

Conférence de financement : Olivier Véran « croit profondément à la démocratie sociale »

À l’issue de ses premières questions d’actualité au gouvernement du Sénat, le nouveau ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, s’est dit optimiste sur l’aboutissement de la conférence de financement, même si la CGT vient de claquer la porte. « Ça a toujours fonctionné comme ça depuis 1945 et la création de la Sécurité Sociale » rappelle-t-il.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Pour son baptême du feu au Sénat, Olivier Véran a dû essuyer les critiques des parlementaires sur le départ de sa prédécesseure, Agnès Buzyn. « Ce n’est pas Agnès Buzyn qui a été critiquée mais le fait qu’elle soit partie. Signe qu’elle était appréciée, signe que la politique qu’elle a menée depuis 3 ans était appréciée par l’ensemble de la représentation nationale » a-t-il noté « sans être taquin ».

À la tête du ministère des Solidarités et de la Santé depuis trois jours, le nouveau ministre s’est « dit prêt et préparé à cette mission » en énumérant tous les dossiers qui incombent désormais à sa charge.

Alors que la CGT annonce, ce mercredi, qu’elle quitte la conférence de financement de la réforme des retraites, pour Olivier Véran, pas question d’y voir un mauvais signe. « Je crois profondément à la démocratie sociale qui chemine parallèlement à la démocratie parlementaire » (…) « Ça a toujours fonctionné comme ça depuis 1945 et la création de la Sécurité Sociale. Tout a toujours reposé sur les négociations entre les différents partenaires sociaux. Un partenaire social claque la porte et décide de partir. La porte était à peine entrouverte que la porte était déjà claquée. L’ensemble de la représentation des syndicats est aujourd’hui concentré sur le travail qui lui a été confié : trouver le bon moyen pour pouvoir financer un système des retraites qui aujourd’hui est déséquilibré » a-t-il résumé avant de promettre « que la réforme portait en elle de nombreux acquis sociaux ». 

 

Dans la même thématique

Paris: Illustrations Assemblee nationale
6min

Politique

Faire une trêve politique pendant les JO : « C’est le cache-sexe du blocage politique de l’Assemblée » 

Gérard Larcher a demandé une « trêve politique » pendant les Jeux olympiques et paralympiques. Alors qu’aucun groupe politique ne dispose de majorité absolue à l’Assemblée nationale et que le président de la République n’a toujours pas nommé de Premier ministre, l’idée ne fait pas l’unanimité chez les présidents de groupes du Sénat, même si une trêve de fait risque bien de s’imposer.

Le

Defile militaire du 14 juillet – 14 TH July military parade during French national day
5min

Politique

Ministres démissionnaires et députés : la séparation des pouvoirs va-t-elle être malmenée ?

La démission du gouvernement Attal va être acceptée par le chef de l’Etat sûrement demain, juste avant l’ouverture de la XVIIe législature jeudi, à l’Assemblée nationale où siégeront des membres du gouvernement élus ou réélus députés. Mais alors que la gauche peine à s’accorder pour proposer le nom d’un candidat à Matignon, le gouvernement démissionnaire est parti pour durer quelques semaines, au risque de mordre sur le principe de la séparation des pouvoirs.

Le

Paris: Melenchon, Chikirou and Bompard arriving at the National Assembly
2min

Politique

La France Insoumise «  suspend » les négociations du NFP pour Matignon, accusant le PS de « blocage »

Dans un communiqué de ce lundi après-midi, la France Insoumise annonce se retirer des négociations. La gauche ne parvient pas à s’accorder sur le nom d’un candidat du Nouveau Front Populaire à envoyer à Matignon. Les Insoumis se refusent à une reprise des discussions tant qu’une candidature unique pour la présidence de l’Assemblée n’a pas été décidée. Très critique envers le Parti Socialiste, le communiqué l’accuse de « mettre un veto à toute candidature issue du Nouveau Front Populaire, dans le seul but d’imposer la sienne ».

Le