Congrès du PS: le courant majoritaire du PS acte sa division

Congrès du PS: le courant majoritaire du PS acte sa division

Le courant majoritaire du PS, à la recherche depuis quelques semaines d'une candidature unique en vue du Congrès des 7 et 8 avril...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le courant majoritaire du PS, à la recherche depuis quelques semaines d'une candidature unique en vue du Congrès des 7 et 8 avril, a pris acte de sa division entre Luc Carvounas, Olivier Faure et Stéphane Le Foll, selon un courrier publié jeudi par Libération.

"Cher Luc, cher Olivier, cher Stéphane (...) Nous recevons vos candidatures séparées comme un engagement parce que notre parti, après les défaites historiques qu'il a subies, a besoin de débats, de réflexion et d'abnégation", peut-on lire dans cette lettre de deux pages signée notamment par le coordinateur du parti Rachid Temal.

"Les motions que vous présenterez, leurs analyses et les propositions que vous ferez nous aideront à comprendre ce qui vous distingue sur le fond", ajoutent les auteurs.

"Mais nous voulons vous rappeler un engagement commun: si le prochain congrès doit engendrer un profond renouveau, il ne peut le faire en rompant avec la culture de gouvernement qui est notre bien commun (...) Nous sommes et restons l'opposition de la gauche responsable (...) Nous devons aussi travailler à l'autonomie du PS. Aujourd'hui, aucune alliance politique ne s'impose", soulignent-ils.

"Nous souhaitons que, lorsque ce débat aura été arbitré par les militants, vous vous retrouviez (...) pour constituer une vraie majorité", concluent-ils.

La lettre "prend acte du fait qu'il y aura une division au premier tour", le 15 mars, a décrypté auprès de l'AFP un des auteurs, l'ancien député vallsiste Philippe Doucet.

"Nous ce que l'on souhaite, c'est qu'au-delà des choix personnels, le moment venu ils puissent préparer un rassemblement sur le fond", autour de deux idées forces: le PS incarne "la gauche de gouvernement" et doit affirmer son "autonomie stratégique", a-t-il expliqué.

Vers quel candidat va pencher l'ancienne majorité réunie autour de Jean-Christophe Cambadélis en 2015? "La quasi-totalité du pôle social-démocrate va basculer chez Olivier Faure", pronostique M. Doucet. "Stéphane Le Foll peut ressentir cela comme injuste. Mais il apparaît comme trop collé à l'histoire du quinquennat alors qu'on veut attaquer une nouvelle étape", a souligné l'ex-député du Val-d'Oise.

Réunis mercredi soir, M. Doucet et "un certain nombre de représentants du groupe des sociaux-démocrates", dont l'ancienne porte-parole du PS Corinne Narassiguin, ont tranché en ce sens, a-t-il raconté à l'AFP. Un texte pourrait être prochainement publié.

L'élection du premier secrétaire du PS aura lieu le 29 mars.

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le