Congrès : Jean-Luc Mélenchon et son groupe boycottent la «réunion» du «pharaon» Macron

Congrès : Jean-Luc Mélenchon et son groupe boycottent la «réunion» du «pharaon» Macron

Les députés de la France insoumise ont annoncé qu’ils ne se rendraient pas à Versailles écouter le discours du chef de l’État. Une « réplique » à la « violence subie », selon eux.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

« Non et non ! » Les députés de La France insoumise se « rebellent » et ne se rendront pas au Congrès convoqué par Emmanuel Macron à Versailles ce lundi.

« La violence que nous avons subie ne peut pas rester sans réplique, nous la retournons contre ceux qui nous la font subir [...] Nous nous rebellons et nous n'irons pas », a prévenu le président du groupe Jean-Luc Mélenchon.

« Dimension pharaonique de la monarchie présidentielle »

L’ancien candidat à la présidentielle a dénoncé un « franchissement de seuil dans la dimension pharaonique de la monarchie présidentielle telle qu'elle avait été mise en scène le soir de la Pyramide du Louvre », le 7 mai dernier, qualifiant le discours à venir d’Emmanuel Macron de « réunion qui n'a aucun objectif autre que d'entendre le président [...] alors que lui n'écoutera personne ».

« Nous alertons les Français. Est-ce que pour ça que vous avez voté ? Est-ce que c'est ça que vous vouliez comme renouveau de la politique que de voir quelqu'un qui était déjà un monarque plein de pouvoir se transformer en un pharaon ? »
Jean-Luc Mélenchon

Le secrétaire d’État en charge des Relations avec le Parlement, Christophe Castaner a dénoncé sur notre antenne un « énième coup médiatique » : « La France insoumise veut faire un coup, un énième coup médiatique. C’est dommage, je pense que la République, que le Parlement mérite mieux que des coups de menton ».

Au moins 50 parlementaires refusent d’aller à Versailles

Les 17 députés du groupe La France insoumise s’ajoutent à la décision de deux députés UDI, Jean-Christophe Lagarde et Philippe Vigier, qui avaient annoncé dès mercredi qu'ils n'iraient pas à la réunion de l'Assemblée et du Sénat en Congrès pour écouter le chef de l'État. Jeudi matin, c’est le député socialiste Régis Juanico qui a fait part de son intention de bouder le rendez-vous à Versailles.

Jeudi en fin d’après-midi, ce sont les députés des deux groupes communistes du Sénat (18) et de l’Assemblée nationale (11) qui se sont joints au mouvement.

En comptant la sénatrice écologiste Esther Benbassa, ce sont au moins 50 parlementaires sur les 925 membres du Parlement qui n’assisteront pas au Congrès.

La conférence de presse dans son intégralité :

«Nous nous rebellons, nous n'irons pas» au Congrès, annonce Mélenchon
16:01

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le