Conseil des ministres : le blues de Stéphane Le Foll

Conseil des ministres : le blues de Stéphane Le Foll

Pour l’un de ses derniers comptes-rendus du conseil des ministres, le porte parole du gouvernement, Stéphane Le Foll s’est livré à un peu de mélancolie mêlée d’humour. Si on l’a parfois accusé de « langue de bois », il rappelle qu’il est « ministre de la forêt ».
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

« 150 points presse du porte-parole, Stéphane Le Foll. 150 fois j’ai franchi la porte de ce magnifique endroit avec un garde républicain qui à chaque fois m’a salué et que j’ai salué ». Voilà, une bien curieuse phrase du ministre de l’Agriculture qui semble savourer ses dernières semaines au sein de l’exécutif.

Stéphane Le Foll fait le bilan de ses points presse
02:09

L’heure est donc au bilan du traditionnel exercice du compte-rendu du conseil des ministres. « 150 fois, ça fait 1050 questions (…) une moyenne de sept questions par point presse quand tous les journalistes sont là. Il y a eu des fois où un absentéisme notoire a été noté, ce qui a fait beaucoup parler » gronde gentiment le ministre avant d’utiliser une nouvelle fois la troisième personne : « Le porte parolat a essayé, à chaque fois, de répondre au mieux. Même si quelques fois, il a été, lui aussi, accusé de langue de bois. Et je me suis dit un jour : Mais au fait, c'est vrai, mais t'es ministre de la Forêt, donc ça devait avoir quelque raison. »

Puis Stéphane Le Foll enchaine par une petite leçon à l’attention des journalistes présents : « communiquer c’est important. Ça consiste à faire savoir ce que l’on veut faire savoir. Mais informer c’est encore plus important parce que ça, ça consiste à faire comprendre. Mais c’est beaucoup plus difficile ».

Pour finir le ministre de l’Agriculture rend hommage à son « chef » « qui préparait ses petits zakouskis de temps en temps », « aujourd’hui ce sera avec du foie gras » précise-t-il avant de rappeler que « la filière foie gras, le ministre de l’Agriculture s’en occupe aussi et qu’elle continue à exister, c’est important ». Encore l’usage de la troisième personne, comme s’il avait déjà quitté les lieux…

Dans la même thématique

Conseil des ministres : le blues de Stéphane Le Foll
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le