« Chinois et Américains vont de plus en plus décider de notre mode de vie » européen pour Guy Verhofstadt

« Chinois et Américains vont de plus en plus décider de notre mode de vie » européen pour Guy Verhofstadt

Ancien premier ministre belge entre 1998 et 2008, et eurodéputé belge membre du groupe Renew il est aussi le vice-président de la Convention sur l’avenir de l’Europe. Invité de l’émission Ici l’Europe, présentée par Caroline de Camaret de France24 et Dominique Baillard de RFI, Guy Verhofstadt défend l’idée de cette grande consultation citoyenne lancée le 9 mai dernier depuis Strasbourg et qui pendant un an va donner la parole à tous les citoyens de l’Union pour définir les priorités de l’union.
Public Sénat

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Caroline de Camaret : En pleine pandémie, et en pleine crise économique pourquoi lancer une grande consultation ? Est-ce-le bon timing ?

Guy Verhofstadt : Aujourd’hui il y a beaucoup de citoyens qui demandent une union de santé au niveau européen parce qu’ils ont vu les difficultés au début de la pandémie, avec des États membres qui prenaient à gauche et à droite des mesures tout à fait divergentes. On a vu la même chose au début de la vaccination […] C’est au niveau européen que ça commence maintenant à bien démarrer cette opération de vaccination.

« C’est le moment ou jamais de décider quel est l’avenir de cette Union », Guy Verhofstadt.

Donc je crois que la crise du covid-19 a démontré, comme c’est le cas avec la crise financière et migratoire […] que c’est le moment ou jamais de décider quel est l’avenir de cette Union et comment la réformer pour la rendre efficace.

Dominique Baillard : Le lancement a été très solennel avec des chefs d’États mais pas beaucoup de jeunes. Comment participer ?

Guy Verhofstadt : Il y a deux façons de participer. La première est la plus facile et la plus large, il faut s’inscrire sur la plateforme de la conférence sur l’avenir de l’Europe. C’est très simple, vous signez la charte de la plateforme, cette plateforme va être le lieu de la discussion et du débat ouvert entre tous les citoyens sur l’avenir de l’Europe et qui va amener à des idées et à des conclusions.

Et puis il y a les conventions citoyennes qui vont être organisées dans le deuxième partie de l’année : quatre rendez-vous de 200 citoyens choisis de manière objective avec un tiers de jeunes de moins de 25 ans dedans. Ces conventions citoyennes vont se tenir pendant plusieurs journées et vont mener à des recommandations et à des conclusions.

Caroline de Camaret : Le précédent c’était en 2002 sur la Constitution européenne, le projet avait alors avorté, n’est ce pas encore un comité Théodule, où on n’entend pas les citoyens européens ?

Guy Verhofstadt : On fait tout l’inverse ! On a connu ça dans le passé : des dialogues avec les citoyens, tout ça on a connu, et c’est pour casser la logique du passé qu’on l’a organisé ça comme ça. C’est la première fois que ces représentants des citoyens vont entrer en dialogue, en débat, avec les représentants des parlements nationaux, européens, du Conseil européen, de la Commission pour définir ensemble la voie à venir et à suivre. Il est évident le monde de demain sera différent de celui d’aujourd’hui, ce sera un monde dominé par la Chine et par les Etats unis. Les Chinois et les Américains vont de plus en plus décider de notre mode de vie. Ce qu’on veut créer avec cette conférence c’est la réponse à la question comment éviter cela, nous, on a un modèle européen nous aimons notre vie privée, notre liberté. Comment préserver ça dans le monde de demain ? Ca ne va pas se faire avec une Union européenne qui est basée sur la règle de l’unanimité, ou une Union pas compétente sur la santé par exemple.

Retrouvez l’intégralité de l’émission ici
 

Dans la même thématique

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le