Corbière (LFI) regrette que le camp Hamon ne veuille “s’engager à rien”

Corbière (LFI) regrette que le camp Hamon ne veuille “s’engager à rien”

Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), a déclaré jeudi que le camp de Benoît Hamon (PS) avait...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise), a déclaré jeudi que le camp de Benoît Hamon (PS) avait lancé des "signaux clairs" et "qu'ils ne veulent s'engager à rien" dans l'optique d'un rapprochement pour la présidentielle.

A la question "Jean-Luc Mélenchon sera candidat à la présidentielle que Benoît Hamon le soit ou pas?", M. Corbière a répondu: "C'est la pente vers laquelle ça va. Je ne fais pas de langue de bois."

Un éventuel accord pour la présidentielle entre MM. Hamon et Mélenchon, à l'image de celui qui se dessine, sans être encore officialisé, entre le candidat socialiste et le candidat écologiste Yannick Jadot, semble aujourd'hui au point mort tant les deux hommes se sont montrés pessimistes ces derniers jours sur le sujet.

"La balle est dans le camp de Benoît Hamon. Mais ça fait quand même une semaine qu'on voit bien, les différents signaux sont clairs, ils ne veulent pas, ils ne veulent s'engager à rien", a lancé M. Corbière, lors d'une interview accordée à L'Opinion.

Il a également écarté l'idée d'une tentation du Parti communiste de se rapprocher de M. Hamon. "Pierre Laurent (secrétaire national du PCF) l'a réaffirmé clairement: son candidat, c'est Mélenchon", a-t-il assuré.

M. Corbière a par ailleurs regretté que le débat qui opposera M. Hamon, M. Mélenchon, François Fillon, Marine Le Pen et Emmanuel Macron le 20 mars en direct à 21H00 sur TF1, ne soit pas élargi à d'autre candidats.

"M. Dupont-Aignan est un candidat qui franchement mérite d'être autour de la table. C'est une position, il a déjà été candidat", a-t-il déclaré. "Je n'aime pas du moins que ce soient les sondages uniquement qui décident si on a le droit aux débats", a-t-il ajouté.

Dans la même thématique

Operation Wuambushu a Mayotte : Demolition en cours d’un vaste bidonville – Operation Wuambushu in Mayotte: Ongoing demolition of a vast slum
8min

Politique

« Mayotte place nette » : « La première opération était de la communication et la deuxième sera de la communication », dénonce le sénateur Saïd Omar Oili

Le gouvernement a annoncé ce mardi 16 avril le lancement du dispositif « Mayotte place nette », un an après le maigre bilan de l’opération baptisée « Wuambushu ». Saïd Omar Oili, sénateur de Mayotte, regrette le manque de communication du gouvernement avec les élus du département et met en doute l’efficacité de ce « Wuambushu 2 ».

Le

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le