Coupures d’électricité : « Nous travaillons jour et nuit pour éviter les délestages », assure Roland Lescure

Coupures d’électricité : « Nous travaillons jour et nuit pour éviter les délestages », assure Roland Lescure

Interrogé sur les risques de coupures, lors des questions d’actualité au gouvernement au Sénat, par la sénatrice LR Laurence Garnier, qui accuse le gouvernement d’en être « responsable », le ministre Roland Lescure affirme que « le gouvernement est extrêmement mobilisé de manière à éviter le pire ».
François Vignal

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Alors que les températures se sont refroidies dans le pays, la question du risque de coupure d’électricité est dans les esprits. Lors des questions d’actualités au gouvernement, la sénatrice LR de Loire-Atlantique, Laurence Garnier, a estimé que le gouvernement était responsable de la situation.

« Catalogue de bonnes pratiques, de doudounes et de cols roulés »

« Les Français vont devoir subir une pénurie dont vous êtes responsable », lance la sénatrice, selon qui « la guerre en Ukraine, loin d’expliquer la crise actuelle, n’a fait que révéler vos propres insuffisances ». « En moins de trois ans vous avez réussi à remplacer la stratégie énergétique française par un catalogue de bonnes pratiques, de doudounes et de cols roulés », dénonce Laurence Garnier, qui demande :

Jusqu’à quand comptez-vous infantiliser les Français pour masquer votre impréparation et vos compromissions ?

En réponse, le ministre délégué chargé de l’Industrie, Roland Lescure, a commencé par rappeler que « la période dans laquelle les centrales nucléaires ont été le moins entretenues, conduisant à un taux d’occupation de centrales le plus faible, historique, c’était sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy ».

« J’en appelle à la responsabilité des Français qui réduisent leur consommation d’électricité »

« Face à un défi historique, celui de la décarbonation de la France, celui la guerre », du « développement de nouveaux réacteurs », il aimerait que nous soyons « capables de créer l’unité nationale ». « Face à ça, je regrette que nous soyons dans la gestion des peurs, dans la gestion des caricatures », ajoute Roland Lescure.

Lire aussi >> Pénuries d’électricité : le sénateur Alain Joyandet réclame une commission d’enquête parlementaire

« Ce gouvernement est extrêmement mobilisé de manière à éviter le pire. Le pire ce serait des délestages sur lesquels nous travaillons, jour et nuit, avec l’opérateur, pour les éviter », assure le ministre, avant de conclure : « J’en appelle à la responsabilité des Françaises et des Français qui le savent et qui réduisent aujourd’hui leur consommation d’électricité pour faire face au défi. J’aimerais que tout le monde soit aussi responsable que les industriels Français aujourd’hui, qui depuis des mois réduisent leur consommation d’électricité ».

Dans la même thématique

Strasbourg : European Parliament session
6min

Politique

Européennes 2024 : que disent les derniers sondages sur les tendances ?

Jordan Bardella reste toujours loin devant, quand Valérie Hayer peine à contenir la dynamique de Raphaël Glucksmann. Le candidat PS/Place Publique talonne de plus en plus la liste de la majorité présidentielle. Manon Aubry pour LFI progresse un peu, quand François-Xavier Bellamy est plus ou moins stable.

Le