Crise à LR: Pécresse assure inscrire sa démarche dans l’initiative de Larcher

Crise à LR: Pécresse assure inscrire sa démarche dans l’initiative de Larcher

Valérie Pécresse, qui a annoncé mercredi soir quitter le parti Les Républicains, a expliqué jeudi aux militants que sa démarche ...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Valérie Pécresse, qui a annoncé mercredi soir quitter le parti Les Républicains, a expliqué jeudi aux militants que sa démarche "s'inscrivait" dans l'initiative de rassemblement de la droite et du centre du président du Sénat Gérard Larcher.

"Ma démarche s'inscrit naturellement au sein de l'initiative de rassemblement de la droite et du centre lancée par Gérard Larcher" mardi, "qui va bien au-delà des partis", a écrit la présidente de la région Île-de-France et présidente du mouvement Libres! dans un courrier aux militants et sympathisants LR.

Gérard Larcher avait annoncé mardi, avec Valérie Pécresse à ses côtés, la tenue d'une "grande convention nationale" en octobre, à l'issue d'une réunion de hiérarques de la droite et du centre organisée après la déroute des Républicains aux élections européennes.

"Mais pour réussir, cette initiative doit s'appuyer sur un pilier fort de droite authentique, qui assume ses convictions dans la France d'aujourd’hui", ajoute Mme Pécresse, qui juge "impossible aujourd'hui de mener ce travail de refondation de l'intérieur du parti", qu'elle considère "cadenassé sur ses idées et sur son organisation".

"Nous serons en voie d'extinction si nous ne provoquons pas très vite un électrochoc. Et il va falloir repartir de zéro", affirme-t-elle, en suggérant d'ouvrir "nos portes et nos fenêtres à la société civile et en s'appuyant sur l'expérience inestimable de nos élus de terrain".

"Si la droite n'arrive plus à incarner une troisième voie entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, j'ai la certitude que le (Rassemblement national) arrivera tôt ou tard au pouvoir en France. Et cela, fidèle à mon ADN gaulliste, je ne peux pas m'y résoudre", prévient Mme Pécresse.

Elle déplore enfin s'être "heurtée systématiquement à des fins de non-recevoir" quand elle a essayé notamment de demander au bureau politique (direction) de LR la "démission d'office des constructifs qui avaient rejoint la République en marche", celle des "+fusionnistes+ comme Thierry Mariani qui prônaient une alliance avec le FN", de refuser "une alliance contre nature avec la France Insoumise pour rejeter la privatisation d'ADP", ou de défendre les "libertés publiques en Hongrie".

Dans la même thématique

Des agriculteurs bloquent le peage de l’autoroute A43 a Saint-Quentin Fallavier en direction de Lyon et Grenoble – Farmers block the toll of the A43 motorway in Saint-Quentin Fallavier towards Lyon and Grenoble
4min

Politique

Sondage : 91% des Français soutiennent le mouvement des agriculteurs

Selon un sondage Odoxa – Backbone Consulting pour le Figaro, les personnes interrogées soutiennent très largement la mobilisation des agriculteurs. Pire encore, le soutien au mouvement n’a jamais été aussi haut avec 91% des Français (en hausse de 2 points) déclarant approuver le mouvement lancé il y a près de 3 mois.

Le

Crise à LR: Pécresse assure inscrire sa démarche dans l’initiative de Larcher
3min

Politique

Passe d’armes entre le Premier Ministre et le RN sur l’agriculture : « Le Rassemblement National dit tout et son contraire » tacle Gabriel Attal

Au cours de sa conférence de presse et quelques heures après avoir proposé un débat à Marine le Pen sur l’agriculture dans le journal Le Figaro, le Premier Ministre est revenu sur la passe d'armes qui l'oppose à la présidente du groupe RN à l’Assemblée. Critiquant les « changements de pied incessants » du RN, le Premier Ministre a taclé l'ex-finaliste à l’élection présidentielle, l'accusant de ne pas être « très à l'aise sur ces questions » et d'avoir « peur que cela se voit ».

Le

Crise à LR: Pécresse assure inscrire sa démarche dans l’initiative de Larcher
4min

Politique

Européennes : « Arrêtons cette campagne unique contre le RN », enjoint Arnaud Robinet (Horizons)

Invité de Public Sénat, le maire de Reims Arnaud Robinet, s’agace de l’absence de liste et de programme du côté de la majorité, à moins de quatre mois des élections européennes. Il reproche à l’exécutif de se focaliser sur la lutte contre le Rassemblement national, au détriment du débat d’idées, ce qui « n'est plus audible pour nos concitoyens ».

Le

Paris: Eric Ciotti Salon de l Agriculture 2023
12min

Politique

Européennes : pourquoi les LR ne soutiennent par Ursula Von der Leyen, pourtant issue du même groupe politique ?

François-Xavier Bellamy, tête de liste LR pour les européennes, a annoncé que les LR « ne soutiendront pas » Ursula von der Leyen, candidate à sa réélection à la présidence de la Commission européenne. Si elle vient comme eux de la droite européenne, les LR lui reprochent son bilan sur les questions agricoles et écologiques. Reste que les eurodéputés LR ont aussi soutenu certaines de ses propositions. Le RN pointe la situation.

Le