« Crise du logement » : Patrick Kanner adresse une lettre ouverte au ministre de la Ville et du Logement

« Crise du logement » : Patrick Kanner adresse une lettre ouverte au ministre de la Ville et du Logement

Patrick Kanner, président du groupe socialiste du Sénat et ancien ministre de la Ville sous François Hollande, a adressé ce lundi une lettre ouverte au ministre délégué à la Ville et au Logement, Olivier Klein. Il y dresse un constat sans appel sur la situation du logement en France, en crise depuis vingt ans, et appelle le ministre à faire de ce sujet une « grande cause du quinquennat ».
Mathilde Nutarelli

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

A l’occasion du congrès annuel de l’Union sociale pour l’habitat du 27 au 29 septembre, qui regroupe les bailleurs sociaux, Patrick Kanner, président du groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain du Sénat, a adressé ce lundi une lettre ouverte à Olivier Klein, ministre délégué chargé de la Ville et du Logement. Dans ce texte, il lui demande de faire du logement une « grande cause nationale du quinquennat ».

Alors que les prix de l’énergie flambent, que les particuliers et les bailleurs sociaux se demandent comment ils vont faire face à ces futures dépenses, l’ancien ministre de la Ville de François Hollande alerte Olivier Klein sur la « crise du logement » en cours « depuis plus de 20 ans ». Il dresse un constat plutôt sombre sur l’état du logement en France : prix qui ne cessent d’augmenter, accès à la propriété de plus en plus difficile, alors que « le nombre de résidences secondaires et de logements occasionnels augmente plus vite que l’ensemble du parc ».

Dans sa lettre, Patrick Kanner propose au ministre plusieurs pistes pour résoudre cette crise. La solution, pour le socialiste, passe par les Aides personnalisées au logement (APL), diminuées de 5€ par mois en 2018, au début du premier quinquennat d’Emmanuel Macron, et revalorisées de 3,5 % cet été, dans le contexte de forte inflation. Cette proposition est en phase avec les revendications de l’Union sociale de l’habitat (USH) qui a appelé à augmenter encore davantage cette prestation, car, suite aux baisses successives et aux non-revalorisations, elle ne « joue plus son rôle de solvabilisation des ménages les plus modestes ».

L’ancien ministre socialiste insiste également sur le nécessaire investissement massif dans la rénovation thermique des logements, en particulier pour les ménages les plus modestes, « seul bouclier efficace contre la flambée des prix de l’énergie ». Patrick Kanner insiste également sur la nécessité de construire de nouveau logements « abordables » tout en apportant un « soutien inconditionnel aux acteurs du logement social ».

» Lire aussi : Les sénateurs communistes déposent une proposition de loi d’égalité d’accès au logement

Dans la même thématique

« Crise du logement » : Patrick Kanner adresse une lettre ouverte au ministre de la Ville et du Logement
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le