Damien Abad réprouve les propos du président des jeunes avec Wauquiez

Damien Abad réprouve les propos du président des jeunes avec Wauquiez

Les enfants nés de PMA « ne devraient même pas exister. » Ces propos d’Aurane Reihanian, président des Jeunes avec Wauquiez, dans une interview à Libération font polémique. Invité de Territoires d’Infos ce jeudi, Le député LR de l’Ain rappelle « les lignes rouges » à ne pas franchir.
Public Sénat

Par Héléna Berkaoui

Temps de lecture :

1 min

Publié le

Mis à jour le

Les enfants nés de PMA « ne devraient même pas exister. » Ces propos ont été tenus par le président des jeunes avec Laurent Wauquiez, lors d’une interview à Libération. Invité de Territoires d’Infos ce jeudi, le député LR de l’Ain, Damien Abad, se désolidarise de cette sortie de route. S’il reconnaît à Aurane Reihanian un certain dynamisme, il veut rappeler « les lignes rouges. »      

Sur la question de l’ouverture à la PMA à toutes les femmes, Damien Abad est « pour que l’on ouvre le débat » sans pour autant être favorable à une telle mesure. « Il ne faut pas que la droite soit toujours en défensive sur les questions de société » estime-t-il. Pour Damien Abad, « les grandes lois d’avancée sociétale souvent étaient à l’origine de la droite. » « Il y a eu des experts chez nous, comme Jean Leonetti, qui ont porté ces sujets donc à nous d’être à l’offensive sur ces sujets » conclut-il.  

Dans la même thématique

Migration Europe
6min

Politique

Pacte européen asile et migration : qu'ont voté les eurodéputés français ?

Soutenu par les sociaux-démocrates et la droite européenne, le pacte asile et migration a été adopté au Parlement européen. Mais, contrairement à leurs collègues des autres États membres, Raphaël Glucksmann et François-Xavier Bellamy – têtes de liste socialiste et Les Républicains – se sont opposés au texte.

Le

Paris: weekly session of questions to the government at the Senate
3min

Politique

RIP sur l’immigration : pour Bruno Retailleau, le Conseil constitutionnel « outrepasse son rôle »

Les Républicains s’en prennent une nouvelle fois au Conseil constitutionnel après avoir vu leur proposition de référendum d’initiative partagée (RIP) sur l’immigration invalidée par les Sages. « Un nouveau tournant » pour le patron de la droite sénatoriale qui avait déjà eu des mots assez durs à l’égard de la plus haute juridiction lors de la large censure de la loi immigration.

Le

Paris: The political party LR Les Republicains organized an economic evening
4min

Politique

RIP sur l’immigration : le Conseil constitutionnel rejette la demande des LR

Les Républicains avaient recueilli le nombre de signatures de parlementaires nécessaires pour lancer un référendum d’initiative partagée sur l’immigration. Leur proposition de loi référendaire visant à conditionner certaines prestations sociales aux étrangers en situation régulière a été jugée non conforme à la Constitution par le Conseil Constitutionnel.

Le