Débat présidentiel: les 10 phrases marquantes

Débat présidentiel: les 10 phrases marquantes

La confrontation télévisée entre les deux candidats à la présidentielle française, le centriste Emmanuel Macron et la...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

La confrontation télévisée entre les deux candidats à la présidentielle française, le centriste Emmanuel Macron et la représentante de l'extrême droite, Marine Le Pen, a été marquée mercredi par des échanges violents.

Voici les 10 phrases qui ont marqué ce débat:

- Mme Le Pen, dans une allusion au passé d'ancien banquier d'affaires de son rival: "Vous êtes l'enfant chéri du système et des élites".

- M. Macron: "Votre stratégie, c'est de dire beaucoup de mensonges (…) et vous ne proposez rien".

- Mme Le Pen à propos du programme de M. Macron pour lutter contre le terrorisme: "Non seulement vous n'avez pas de projet, mais en plus vous avez une complaisance pour le fondamentalisme islamiste".

- M. Macron lui répond sur le terrorisme: "Ce que vous proposez, comme d'habitude, c'est de la poudre de perlimpinpin".

- Mme Le Pen, accusant son adversaire d'être soumis à l'Allemagne: "De toute façon la France sera dirigée par une femme, ce sera ou moi ou Mme Merkel", la chancelière allemande.

- M. Macron, à propos du refus de Mme Le Pen de se présenter devant la justice alors que son parti est mis en cause pour des emplois fictifs présumés: "Le parti des affaires, celui qui ne va pas devant les juges, c'est le vôtre, pas le mien".

- Mme Le Pen: "Je suis la candidate du pouvoir d'achat, vous êtes le candidat du pouvoir d'acheter (...). Vous ne voyez les rapports humains que par rapport à ce que ça rapporte".

- M. Macron, à propos du flou de Mme Le Pen sur sa volonté de sortir de l'euro: "Une grande entreprise ne pourra pas payer en euros d'un côté et payer ses salariés de l'autre en francs. Ca n'a jamais existé, Mme Le Pen. C'est du grand n'importe quoi".

- Mme Le Pen: "Vous êtes à plat ventre en permanence. C'est le cas devant (...) les communautarismes, les banques. A plat ventre! Vous êtes +le candidat à plat ventre+".

- M. Macron: "Votre projet vise à vivre de la peur et des mensonges. C'est ce qui a nourri votre père pendant des décennies. (...) Vous êtes la coproduction du système que vous dénoncez. Vous en vivez. Vous êtes un parasite."

Dans la même thématique

Paris: Jordan Bardella  debate with France’s Prime Minister Gabriel Attal
9min

Politique

Ecologie : un séminaire du gouvernement pour « montrer que l’engagement n’a pas diminué »… à dix jours des européennes

Le premier ministre Gabriel Attal a rassemblé ses ministres pour « faire le bilan » de l’action de l’exécutif en matière d’environnement, avant des annonces attendues en juin sur le plan d’adaptation au réchauffement. De quoi faire une piqûre de rappel aux électeurs macronistes déçus, juste avant les européennes. Matignon plaide le « hasard de calendrier ».

Le

Débat présidentiel: les 10 phrases marquantes
3min

Politique

Européennes : « Aujourd’hui, l’Europe est surtout guidée par des critères financiers », tance Pierre Larrouturou

38 listes pour 38 différentes visions de l’Europe. Alors que pour la majorité des listes, la campagne se fait en catimini, Public Sénat a décidé de vous permettre d’y voir plus clair, en vous présentant le programme de ces « petites » listes. Aujourd’hui, p arole à Pierre Larrouturou, tête de liste de « Changer l’Europe », qui défend « une Europe qui s’intéresse au bien-être, qui fait baisser les loyers, et qui améliore la vie quotidienne des gens ».

Le