Décès de l’ancien député socialiste du Bas-Rhin Armand Jung

Décès de l’ancien député socialiste du Bas-Rhin Armand Jung

L'ancien député socialiste du Bas-Rhin Armand Jung est décédé mercredi à l'âge de 68 ans, a-t-on appris auprès du Parti...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

L'ancien député socialiste du Bas-Rhin Armand Jung est décédé mercredi à l'âge de 68 ans, a-t-on appris auprès du Parti socialiste du Bas-Rhin, confirmant une information donnée par les Dernières Nouvelles d'Alsace.

Armand Jung avait démissionné de son mandat parlementaire pour raisons de santé en mars 2016. Quelques mois auparavant, il avait été victime d'un malaise cardiaque dans le jardin de l'Assemblée nationale.

D'abord suppléant de Catherine Trautmann, Armand Jung l'avait remplacée quand elle était devenue ministre de la Culture en 1997, avant d'être réélu en 2002, 2007 et 2012.

Sa circonscription, entièrement située sur le territoire de Strasbourg, faisait figure d'"îlot rose" dans une Alsace très ancrée à droite et au centre-droit.

Armand Jung avait présidé à partir de 2012 le Conseil national de la sécurité routière, un sujet qui "lui tenait particulièrement à coeur", selon Pernelle Richardot, première secrétaire fédérale du PS dans le Bas-Rhin.

Mme Richardot a rendu hommage à un "infatigable débatteur, resté fidèle au PS dans les victoires comme dans les défaites".

"Pendant la campagne des législatives de 1997, il était capable de se planter avec un micro au milieu de nulle part ou au milieu d'une rue et de débattre, un peu comme ce qu'a fait récemment Pedro Sanchez en Espagne quand il est parti à la reconquête du pouvoir", s'est-elle souvenu.

Le maire socialiste de Strasbourg, Roland Ries, a salué la mémoire d'un homme qui "s'(était) fait le porte-parole de Strasbourg, en défendant son statut de capitale européenne, ainsi que le droit local en vigueur dans notre région".

"Il était un élu de terrain passionné, qui avait à cœur de défendre Strasbourg et ses habitants. Nous avons toujours su travailler ensemble avec respect et bienveillance", a pour sa part souligné l'ancienne maire de Strasbourg et députée européenne Fabienne Keller (Agir).

Dans la même thématique

France New Parliament
7min

Politique

Cafouillages à l’Assemblée nationale pour l’attribution des postes clés

Les députés procèdent ce vendredi à la nomination des membres du « Bureau » de l’Assemblée nationale, la plus haute autorité au Palais Bourbon. Un premier tour du scrutin visant à faire élire six vice-présidents a été annulé à cause du trop grand nombre de bulletins de vote recueillis au moment du dépouillement.

Le

Ursula Von Der Leyen Elected President of the European Commission for the Second Time, Strasbourg, Gallia – 18 Jul 2024
7min

Politique

Qu’est-ce que le « commissaire à la Méditerranée » qu’Ursula von der Leyen propose ?

Ursula von der Leyen vient d’être confortée par les députés européens pour un second mandat à la tête de la Commission. Dans son programme pour les 5 ans à venir, elle s'est engagée à créer un portefeuille de commissaire, séparé, dédié à la Méditerranée. Un premier pas timide pour renforcer les liens fragiles et distendus entre l’Union européenne et les pays de cette région

Le

Paris: Yael Braun-Pivet reelected National Assembly presiden
6min

Politique

Yaël Braun-Pivet réélue au perchoir : « Il faut que tout change pour que rien ne change », observent les sénateurs

Malgré un revers électoral aux dernières législatives, la candidate de la majorité sortante, Yaël Braun-Pivet a été réélue à la présidence de l’Assemblée nationale. Au Sénat, la gauche évoque « un hold-up démocratique ». Chez les LR et les centristes, c’est le soulagement de ne pas voir un membre du Nouveau Front Populaire qui domine.

Le