Déconfinement : « Depuis 48 heures, on déchante » note Patrick Kanner

Déconfinement : « Depuis 48 heures, on déchante » note Patrick Kanner

À la sortie des questions d’actualité au gouvernement du Sénat, Patrick Kanner a réagi à la date du déconfinement progressif annoncée par Emmanuel Macron. « Il ne faudrait pas que les Français soient déçus dès le 11 mai parce qu’on n’aurait pas su prévoir les bonnes décisions » prévient-il.
Public Sénat

Par Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

À l’approche de l’examen d’un nouveau projet de loi de finances rectificative qui actera un plan d’urgence de 110 milliards d’euros, Patrick Kanner assure que son groupe parlementaire « fera valoir sa différence » dans l’hémicycle, mardi prochain. « Nous allons creuser notre déficit, donc la situation est très difficile pour le gouvernement (..) Ils n’ont pas le choix mais on aurait pu aussi demander plus d’efforts à nos concitoyens les plus aisés, par le rétablissement, même provisoire, de l’impôt de solidarité sur la fortune. Nous aurons des amendements du groupe socialiste sur ce sujet » a-t-il annoncé avant d’ajouter : « On pourrait aussi demander plus d’efforts aux assureurs qui aujourd’hui indemnisent beaucoup moins parce qu’il y a beaucoup moins de sinistres dans notre pays ».

En ce qui concerne la question du déconfinement « progressif » annoncé le 11 mai, Patrick Kanner a relevé « un petit vent d’euphorie » à la suite de l’annonce du chef de l’État. « C’est une bonne annonce mais après il y a le comment ? Et c’est vrai que depuis 48 heures, on déchante. On voit bien qu’il y a l’annonce du président de la République et il y a la mise en œuvre qui est beaucoup plus complexe pour ne pas dire chaotique » a-t-il noté en faisant référence aux propos de Jean-Michel Blanquer sur la rouverture progressive des écoles. « Il ne faudrait pas que les Français soient déçus dès le 11 mai parce qu’on n’aurait pas su prévoir les bonnes décisions » conclut-il

Dans la même thématique

Déconfinement : « Depuis 48 heures, on déchante » note Patrick Kanner
7min

Politique

Européennes : « La tentation d’un pacte brun, à la fois sur l’écologie et les idéologies, nous menace », alerte l’écologiste David Cormand

Dans la dernière ligne droite de la campagne des européennes, trois candidats, chacun à la seconde place de leur liste, sont venus sur le plateau d’Extra Local : Céline Imart pour la liste LR, David Cormand pour la liste des Ecologistes et Guillaume Peltier pour Reconquête. Ils se sont exprimés notamment sur l’immigration, la future présidence de la Commission européenne ou le nucléaire.

Le

French Prime Minister Gabriel Attal visit in Valence
7min

Politique

Délinquance des mineurs : après l’avoir supprimée, le gouvernement veut réintroduire la comparution immédiate

Un peu plus d’un mois après ses annonces destinées à « renouer avec les adolescents et juguler la violence », Gabriel Attal a esquissé des nouvelles pistes sur la justice pénale des mineurs qu’il souhaite voir intégrer dans un projet de loi d’ici la fin de l’année, notamment la possibilité d’être jugé à partir de 16 ans en comparution immédiate. Une procédure qui avait été supprimée lors de la réforme de la justice pénale des mineurs en 2021.

Le