Délinquance: le FN dénonce “l’ensauvagement de la société française”

Délinquance: le FN dénonce “l’ensauvagement de la société française”

Le secrétaire général du Front national Nicolas Bay a appelé jeudi à ouvrir les yeux sur "l'ensauvagement de la société française...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

Le secrétaire général du Front national Nicolas Bay a appelé jeudi à ouvrir les yeux sur "l'ensauvagement de la société française", au lendemain de la présentation des chiffres mitigés du bilan de la délinquance en 2016.

"L'ensauvagement de la société française est une réalité qu'il n'est plus possible de nier", déclare M. Bay dans un communiqué.

En 2016, les cambriolages ont augmenté de 4% tandis que les homicides ont connu une hausse globale de 2%, mais une forte poussée de +11% en ce qui concerne les homicides hors attentat. Lors de la présentation de ce bilan, le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, s'est néanmoins félicité d'une "tendance globale à la baisse" de la délinquance depuis 2012.

Les vols avec armes sont en revanche en baisse (-12%) et les vols violents sans arme ralentissent un peu (-4%).

Pour Nicolas Bay , les chiffres sont "sans appel". Il accuse le gouvernement de "masquer l'explosion de l'insécurité" à travers "les coups de mentons électoralistes et autres exercices de communication de Messieurs (Bernard) Cazeneuve et Le Roux".

Le précédent quinquennat Sarkozy est également attaqué par M. Bay, qui vise les "12.500 suppressions de postes dans les forces de l'ordre opérées sous François Fillon", ou "les funestes lois Dati".

Devant "l'insécurité générale qui frappe depuis trop longtemps", Nicolas Bay préconise "le réarmement moral, humain et matériel de nos forces de sécurité, adossé à une politique de tolérance zéro et d'arrêt de l'immigration massive".

Dans la même thématique

Le President de la republique visite le salon international de l’agriculture
5min

Politique

Salon de l’agriculture : le grand débat, « un échec historique pour la communication de l’Élysée »

Face au tollé provoqué par l’invitation des Soulèvements de la Terre à un grand débat avec les acteurs du monde agricole, l’exécutif rétropédale et plaide une « erreur ». La FNSEA, rejointe par d’autres organisations conviées, refuse une telle rencontre. À la veille de l’ouverture du Salon de l’agriculture, le « coup politique » tenté par Emmanuel Macron semble avoir du plomb de l’aile.

Le

Paris: Macron visiting the 59th edition of the International Agriculture Fair
9min

Politique

Le Salon de l’agriculture, du « Casse-toi, pauv' con » à l’œuf jeté sur Macron, une terre fertile en prises de bec

Temps fort de la vie politique, le Salon international de l’agriculture est aussi un terrain favorable aux accrochages, avec des élus et responsables politiques à portée d’engueulade. Le tout sous l’objectif des caméras. Dans un contexte de remobilisation du monde agricole, la 60e édition du « SIA » s’annonce sous haute tension. Retour sur les incidents et autres bousculades qui ont marqué ses allées ces dernières années.

Le

Délinquance: le FN dénonce “l’ensauvagement de la société française”
4min

Politique

Salon de l’agriculture : « Il y a un niveau de tension supérieur à celui qu’il y avait au moment des blocages », prévient Arnaud Rousseau

Invité de l’émission Extra Local, le patron de la FNSEA confirme qu’il ne participera pas au grand débat souhaité par l’Élysée en ouverture du Salon de l’agriculture. Point de blocage : l’invitation des Soulèvements de la Terre à la table des discussions. Pour Arnaud Rousseau, « ce n’est pas la manière de sortir de cette crise de manière constructive ».

Le