Démission du général de Villiers remplacé par « le héros » Lecointre

Démission du général de Villiers remplacé par « le héros » Lecointre

Christophe Castaner a confirmé la démission du général de Villiers. Il est remplacé à la tête de l’état-major des armées par le général François Lecointre. « Un héros » et « un général jeune dont l’action pourra s’inscrire dans la durée » a-t-il précisé.
Public Sénat

Par Public Sénat avec l'AFP

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Après une semaine de polémique (voir notre article), le chef d’état-major des armées, le général Pierre de Villiers a présenté sa démission. « Le président de la République a eu l’occasion de saluer le général des armées, Pierre  de Villiers. Il lui a rendu hommage pour ses remarquables états de service » a rapporté, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, lors du point presse hebdomadaire du Conseil des ministres. C’est le général François Lecointre qui le remplace à la tête de l’état-major des armées. « Il est issu de l’armée de terre qui dispose d’une solide expérience interarmées » a précisé le porte-parole du gouvernement avant de mettre en exergue la jeunesse du nouveau chef d’état-major. « C’est un général jeune dont l’action pourra s’inscrire dans la durée  ce qui est important au moment où nous allons actualiser la loi de programmation militaire (…) ça nous paraît essentiel d’avoir quelqu’un qui est né en 1962 et qui pourra accompagner le grand projet que nous allons porter pour notre armée » a insisté Christophe Castaner. Le président de la République a évoqué « ce qui marque le parcours  de cet homme d’exception » qu’est François Lecointre. « Un héros, reconnu comme tel, qui a su combattre et libérer des soldats Français notamment en 1995 dans la guerre de Bosnie-Herzégovine (…) Il a su monter à l’assaut (…) à la baïonnette » a détaillé Christophe Castaner.

Le budget 2018 de la Défense  « permet de protéger le pays »

Emmanuel Macron a assuré mercredi en Conseil des ministres que le budget 2018 de la Défense « serait un budget qui permet de protéger le pays ». « Le président de la République a réaffirmé son engagement sur la montée progressive du budget des armées jusqu'à atteindre 2% du PIB en 2025, avec en 2018 une première marche significative, et inédite depuis de très longues années », a affirmé M. Castaner. Le chef de l'Etat s'est engagé à porter le budget défense à 34,2 milliards d'euros en 2018 contre 32,7 milliards cette année.

Le général Lecointre prendra ses fonctions jeudi et accompagnera le chef de l'État et la ministre des Armées Florence Parly sur la base aérienne 125 d'Istres (Bouches-du-Rhône).

Dans la même thématique

Deplacement du Premier Ministre a Viry-Chatillon
7min

Politique

Violence des mineurs : le détail des propositions de Gabriel Attal pour un « sursaut d’autorité »

En visite officielle à Viry-Châtillon ce jeudi 18 avril, le Premier ministre a énuméré plusieurs annonces pour « renouer avec les adolescents et juguler la violence ». Le chef du gouvernement a ainsi ouvert 8 semaines de « travail collectif » sur ces questions afin de réfléchir à des sanctions pour les parents, l’excuse de minorité ou l’addiction aux écrans.

Le

Turin – Marifiori Automotive Park 2003, Italy – 10 Apr 2024
6min

Politique

Au Sénat, la rémunération de 36,5 millions d’euros de Carlos Tavares fait grincer des dents. La gauche veut légiférer.

Les actionnaires de Stellantis ont validé mardi 16 avril une rémunération annuelle à hauteur de 36,5 millions d’euros pour le directeur général de l’entreprise Carlos Tavares. Si les sénateurs de tous bords s’émeuvent d’un montant démesuré, la gauche souhaite légiférer pour limiter les écarts de salaires dans l’entreprise.

Le