Des syndicats CGT et SUD appellent à un “1er tour social” samedi à Paris

Des syndicats CGT et SUD appellent à un “1er tour social” samedi à Paris

Plusieurs dizaines de structures syndicales, essentiellement de la CGT et de SUD, organisent samedi à Paris un "1er tour social"...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Plusieurs dizaines de structures syndicales, essentiellement de la CGT et de SUD, organisent samedi à Paris un "1er tour social" à la veille du premier tour de la présidentielle, pour montrer que "c'est à la rue d'imposer son programme" quelle que soit l'issue du scrutin.

Une soixantaine de syndicats d'entreprises, structures départementales, fédérations et collectifs (CGT Goodyear, CGT Info'Com, SUD Commerces, SUD Education, SUD PTT, Droit au logement, "Justice pour Théo"...) appellent à un rassemblement samedi à 14h00 place de la République, suivi d'une manifestation jusqu'à Bastille.

"La préfecture nous a donné l'autorisation de manifester", a déclaré à l'AFP Gaël Quirante, de Sud Poste 92.

Cette initiative inédite à la veille d'un premier tour de présidentielle vise à "dire avec force que, quel que soit le résultat de la présidentielle, c'est à la rue d'imposer son programme social", a-t-il expliqué.

Le mouvement, qui n'est pas soutenu par les organisations au niveau national, est né de la mobilisation contre la loi travail et "vient de la base", a expliqué de son côté Laurent Degousée, de Sud Commerce.

"Certains disent qu'ils préparent le troisième tour social: eh bien prenons un peu d'avance !", a-t-il commenté, précisant que le mouvement ne prenait parti pour aucun candidat: "c'est un message à la population, à ceux qui se battent, pour dire qu'il n'y a que la mobilisation sociale qui puisse renverser le cours des choses".

Dans la même thématique

fra: D Day -International commemorative ceremony at Omaha Beach
11min

Politique

Législatives 2024 : ces circonscriptions où la majorité ne présente pas de candidat face aux LR et à quelques PS

Pour « lutter dès le premier tour contre les extrêmes », la majorité présidentielle a décidé de ne pas présenter de candidat dans une soixantaine de circonscriptions. De quoi peut-être lui permettre de trouver une majorité après le 7 juillet. Si les LR expliquent rester sur une ligne d’autonomie, dans le Nord, le parti a pourtant décidé de ne pas présenter de candidat face à certains candidats soutenus par le parti d’Emmanuel Macron.

Le

Paris : Francois Hollande 20 heures sur TF1
4min

Politique

Ces candidats qui font leur grand retour aux législatives

Ils ont été ministres ou Président de la République, ont quitté la vie politique … et choisissent d’y revenir pour les élections législatives. Voici un aperçu des candidats qui font leur retour sur le devant de la scène à l’occasion des élections législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet prochains.

Le