Photo illustration vote par procuration

Deux millions de procurations : vers une participation record aux législatives ?

Depuis le 10 juin, le ministère de l’Intérieur a comptabilisé plus de 2 millions de procurations pour les élections législatives des 30 juin et 7 juillet prochains. C’est l’un des signes de la forte participation attendue pour ce scrutin.
Alexandre Poussart

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Mis à jour le

L’intérêt pour ces élections législatives continue de monter. A quatre jours du premier tour, le ministère de l’Intérieur comptabilise près de 2,125 millions procurations depuis le 10 juin. Un chiffre qui est déjà deux fois plus élevé que le nombre total de procurations lors du premier tour des législatives de 2022 (1,02 million).

« La forte demande de procurations est dans la continuité de tous les indicateurs qui montrent que depuis la dissolution de l’Assemblée nationale, les Français veulent participer à ce grand moment démocratique car l’enjeu est inédit », explique Erwan Lestrohan, directeur conseil à l’institut de sondage Odoxa. « C’est la première fois depuis 1997, que les Français peuvent changer de majorité en cours de mandat. Ces nombreuses procurations sont d’autant plus importantes qu’elles se sont faites dans un temps très court, 15 jours. On dit que les Français ne se sentent plus concernés par la politique, ce n’est pas exact. Ils se sentent de moins en moins liés aux partis, mais quand ils peuvent exercer leur droit de vote dans les moments importants, ils sont présents. »

Ce chiffre élevé de procurations est-il lié au calendrier avec un second tour qui tombe sur le premier week-end des vacances scolaires ? « Pas forcément », répond Erwan Lestrohan, « car ce type de calendrier n’est pas inédit. On a déjà connu des élections présidentielles sur des ponts du mois de mai sans le même engouement. »

Vers une forte participation

Ces données de procurations confirment qu’il y aura une forte participation à ces élections législatives. « On sera plus proches des 68 % de participation aux législatives de 1997 que des 51 % de participation aux européennes 2024 », explique le sondeur.

Une forte participation qui se confirme déjà parmi les Français résidant hors de France. Selon le ministère des Affaires étrangères, 410 000 d’entre eux ont voté en ligne pour le premier tour des ces législatives – le vote en ligne leur était ouvert entre mardi et jeudi midi – alors qu’ils étaient 250 000 aux dernières législatives en 2022. Un afflux d’électeurs qui a même causé des problèmes d’accès au portail de vote en ligne. Les Français résidant hors de France pourront également voter par correspondance, procuration ou à un bureau de vote dimanche.

Cette forte participation va profiter à tous les camps politiques…

Cette forte mobilisation ne devrait pas concerner un électorat en particulier. « Chacune des forces politiques voit son socle électoral renforcé depuis les européennes. Le RN, la gauche et le camp présidentiel ont des réserves de voix même si c’est un peu moins vrai pour Renaissance car le profil du Français votant systématique correspond à l’électeur macroniste. En tout cas, cette participation en hausse aux législatives devrait s’opérer dans toutes les catégories de la société, que ce soit chez les jeunes ou les plus de 65 ans, dans les communes rurales ou dans les métropoles. »

… mais surtout au Rassemblement national

« Néanmoins une participation haute aux législatives devrait favoriser davantage le Rassemblement national, car elle entraînera de nombreuses triangulaires au second tour (avec trois candidats) car il faut récolter 12,5 % des voix des inscrits pour s’y qualifier. L’absence de désistement dans certaines triangulaires profitera au RN. » Aux dernières élections législatives 2022, où la participation était de 47 %, il y a 8 circonscriptions avec des triangulaires au second tour. « Cette fois-ci, on prévoit entre 120 et 170 circonscriptions avec des triangulaires, du fait de cette participation. »

Pour aller plus loin

Dans la même thématique

Strasbourg – Plenary Session of the European Parliament, Gallia – 17 Jul 2024
5min

Politique

Parlement européen : le cordon sanitaire contre l’extrême-droite résiste

Les votes étaient scrutés. Mardi 16 juillet les députés ont élu les 14 vice-présidents du Parlement européen. Des postes hautement symboliques. Mais même si l’extrême droite est en progression au Parlement européen, le cordon sanitaire semble avoir tenu : « Les Patriotes pour l’Europe », le nouveau groupe dirigé par Jordan Bardella et « L’Europe des nations souveraines » où siège l’AFD, l’extrême droite allemande, font chou blanc. A noter tout de même, le groupe ECR de la Première ministre Italienne Giorgia Meloni obtient deux postes.

Le

Gabriel ATTAL, French Minister of Education and Youth, was at the Gilbert DRU middle school in Lyon
10min

Politique

Derrière « le pacte d’action » que veut construire Gabriel Attal, un appel du pied de la macronie aux LR

Le Premier ministre souhaite ouvrir des discussions avec les groupes politiques « autour de projets et d'actions au service des Françaises et des Français ». Si à ce stade, un élargissement du courant présidentiel vers la gauche semble difficilement envisageable, la droite, en revanche, tenterait de négocier auprès des macronistes certains postes clés à l’Assemblée nationale.

Le

Convoi de l’eau : un final a Paris
4min

Politique

Manifestations contre les mégabassines : deux sénateurs écologistes seront sur place

Le ministre de l’Intérieur a annoncé l’arrivée de 6 à 8 000 manifestants ce week-end dans les Deux Sèvres et la Vienne contre les projets de retenue d’eau pour l’agriculture. Un an après les affrontements autour du chantier de la mégabassine de Sainte-Soline, les opérations de maintien de l’ordre vont être scrutées de près, notamment par les élus écologistes dont certains se rendront sur place.

Le