Douste-Blazy éliminé de la course au poste de directeur-général de l’OMS

Douste-Blazy éliminé de la course au poste de directeur-général de l’OMS

L'ancien ministre Philippe Douste-Blazy a été éliminé mercredi de la course au poste de Directeur-général de l'Organisation...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Mis à jour le

L'ancien ministre Philippe Douste-Blazy a été éliminé mercredi de la course au poste de Directeur-général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), a annoncé l'agence des Nations Unies dans un communiqué.

Les 34 membres du Conseil exécutif de l'OMS, réunis à Genève, ont retenu trois candidats sur les cinq qui étaient encore en lice: le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus (Ethiopie), le Dr David Nabarro (Royaume-Uni) et le Dr Sania Nishtar (Pakistan). L'Italienne Flavia Bustreo a également été éliminée.

Le choix du futur patron de l'OMS sera décidé par les 194 pays membres lors de l'Assemblée mondiale de la Santé en mai.

Quatre fois ministre (Culture, Santé, Affaires étrangères), le Pr Douste-Blazy, 64 ans, est actuellement conseiller spécial du Secrétaire général de l'ONU sur le Financement innovant du développement.

Lors d'une récente interview à Genève, ce cardiologue de formation avait reconnu qu'il n'était pas du sérail contrairement à d'autres candidats, comme le Britannique David Nabarro, qui travaille pour l'ONU et l'OMS depuis 1999.

Mais il mettait notamment en avant son expérience de l'action sanitaire internationale au sein d'Unitaid, une organisation internationale qu'il a dirigée pendant dix ans et qui vise à réduire le prix des médicaments traitant de maladies telles que le sida ou la tuberculose. Son budget est financé par une taxe sur les billets d'avion.

Dans la même thématique

Paris : Question time to the Prime Minister Gabriel Attal
6min

Politique

100 jours à Matignon : « La stratégie Attal n’a pas tenu toutes ses promesses », analyse Benjamin Morel

Le Premier ministre marquera jeudi le passage de ces cent premiers jours au poste de chef du gouvernement. Si Gabriel Attal devait donner un nouveau souffle au deuxième quinquennat d’Emmanuel Macron, sa stratégie n’est néanmoins pas payante car il « veut en faire trop sans s’investir fortement sur un sujet », selon Benjamin Morel, maître de conférences en droit public.

Le

ILLUSTRATION : Carte Electorale
4min

Politique

Elections européennes 2024 : comment se déroule le scrutin ?

Tous les citoyens des pays de l’Union Européenne ne votent pas au même moment. Du 6 au 9 juin, ils se rendront aux urnes pour élire 720 députés au Parlement européen. Public Sénat vous explique tout sur ce scrutin, essentiel pour l’avenir de l’Europe.

Le

Belgium Europe Migration
7min

Politique

Parlement européen : quels sont les grands textes adoptés depuis 2019 ?

Entre le Covid et la guerre en Ukraine, la mandature 2019-2024 a dû subir et réagir à de grands bouleversements. Pacte vert, plan de relance, sanctions à l’égard de la Russie ou encore soutien à l’Ukraine… A l’aube du renouvellement du Parlement européen, retour sur les grands dossiers adoptés ces 5 dernières années au Parlement européen.

Le