Douze “points chauds” des législatives

Douze “points chauds” des législatives

Les législatives des 11 et 18 juin donneront lieu à plusieurs batailles serrées ou emblématiques. Voici douze "points chauds" sélectionnés par l...
Public Sénat

Par Charlotte HILL

Temps de lecture :

4 min

Publié le

Mis à jour le

Les législatives des 11 et 18 juin donneront lieu à plusieurs batailles serrées ou emblématiques. Voici douze "points chauds" sélectionnés par l'AFP:

BOUCHES-DU-RHONE

Bataille en vue à Marseille entre le leader de La France insoumise (LFI), Jean-Luc Mélenchon, et le socialiste sortant Patrick Mennucci, qui lui a promis un "affrontement complet" l'accusant de vouloir mener un "combat contre la gauche".

Dans la plus grande ville où il est arrivé en tête au premier tour de la présidentielle, M. Mélenchon a choisi la 4e circonscription, qui lui a été le plus favorable localement (39%).

Corinne Versini, candidate aux législatives pour La République en Marche, le 23 mai 2017 à Marseille
Corinne Versini, candidate aux législatives pour La République en Marche, le 23 mai 2017 à Marseille
AFP

Parmi les autres candidats, Corinne Versini pour la République en marche (REM) ou Jeanne Marti (FN).

ESSONNE

Dans la première circonscription, où il a toujours gagné depuis 2002, l'ex-Premier ministre Manuel Valls se représente sans étiquette après avoir tenté en vain d'avoir l'investiture REM.

Ni REM ni le PS ne lui opposent de candidats, mais Benoît Hamon a fait savoir qu'il soutenait Michel Nouaille, candidat PCF.

Parmi la vingtaine de candidats de la circonscription figure l'humoriste controversé Dieudonné.

EURE

Manuel Valls, le 5 mai 2017 à Paris
Manuel Valls, le 5 mai 2017 à Paris
AFP

Le nouveau ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, initialement investi par LR, va tenter d'être réélu sous l'étiquette REM dans la 1ere circonscription, dont il est député depuis 2007. Il devra quitter le gouvernement s'il est battu, comme les autres ministres en lice.

Il aura face à lui une candidate LR bien implantée, l'adjointe au maire d'Evreux Coumba Dioukhané.

GARD

Duel entre une torera et un avocat en perspective dans la deuxième circonscription: Marie Sara, 52 ans, dont c'est la première expérience en politique, sera opposée, sous l'étiquette REM, au député FN sortant Gilbert Collard.

HAUTE-GARONNE

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, le 24 mai 2017 à l'Elysée, à Paris
Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, le 24 mai 2017 à l'Elysée, à Paris
AFP

Dans la 9e circonscription, deux as de l'arithmétique s'affronteront: le directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Manuel Bompard (LFI), ingénieur docteur en mathématiques appliquées de 31 ans, défiera Christophe Borgel, "Monsieur élections" du PS. Jean-Luc Mélenchon était arrivé en tête au premier tour dans cette circonscription.

REM a investi une journaliste, Sandrine Morch.

MOSELLE

Florian Philippot, vice-président du FN, est candidat dans la sixième circonscription, où Marine Le Pen avait recueilli 48,6% des voix au second tour de la présidentielle. Il devra vaincre 16 adversaires pour l'emporter, dont Pierre Lang (LR), Jean-Christophe Kinnel (PS) et Christophe Arend (REM).

PARIS

Le vice-président du Front nationale Florian Philippot à Paris, le 9 mai 2017
Le vice-président du Front nationale Florian Philippot à Paris, le 9 mai 2017
AFP

- 2e circonscription: Nathalie Kosciusko-Morizet est confrontée à deux dissidents de droite, dans cette circonscription cédée par François Fillon et considérée comme imperdable pour la droite: Henri Guaino, député LR sortant des Yvelines et le maire LR du VIe arrondissement Jean-Pierre Lecoq. Une vingtaine d'autres candidats sont sur les rangs, dont Gilles Le Gendre pour REM.

- 16e: Duel risqué pour le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis, qui sera notamment opposé, parmi plus de 20 candidats, au nouveau secrétaire d'Etat au numérique Mounir Mahjoubi (REM).

- 18e: L'ex-ministre du travail, Myriam El Khomri (PS) affrontera 25 candidats, dont le LR Pierre-Yves Bournazel, qui comme elle se présente "sous les couleurs de la majorité présidentielle". S'ajoutent l'écologiste Caroline de Haas, soutenue par EELV et le PCF, qui a aussi l'appui de Benoît Hamon, ainsi que Paul Vannier (LFI).

PAS-DE-CALAIS

La présidente du FN Marine Le Pen est candidate dans la 11e circonscription (qui comprend son fief d'Hénin-Beaumont), où elle a obtenu 58,17% des voix le 7 mai. Comme en 2007 et comme en 2012, où elle avait échoué à une centaine de voix près au second tour.

Face à elle notamment, le sortant Philippe Kemel (PS), Alexandrine Pintus (LR) et Anne Roquet (REM).

RHONE

Dans la sixième circonscription, Najat Vallaud Belkacem (PS) est opposée entre autres à l'entrepreneur Bruno Bonnell (REM). Il était le référent d'En Marche! dans le Rhône et la métropole de Lyon pour la présidentielle. L'ex-ministre de l'Education nationale était donnée largement battue dans un récent sondage Ifop-Fiducial.

SOMME

Casting détonant dans la première circonscription, qui comprend une partie de la ville d'Amiens: face à la sortante Pascale Boistard (PS), le journaliste François Ruffin, soutenu par LFI, les écologistes d'EELV et le PCF, mais aussi Franck De Lapersonne, humoriste et comédien sous l'étiquette FN. L'industriel Stéphane Decayeux (LR-UDI) est aussi candidat.

Dans la même thématique

Douze “points chauds” des législatives
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le