Dupont-Aignan accuse Macron d’être “un traître à la patrie”

Dupont-Aignan accuse Macron d’être “un traître à la patrie”

Le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan accuse Emmanuel Macron d'être "un traître à la patrie" et "le liquidateur...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Le président de Debout la France Nicolas Dupont-Aignan accuse Emmanuel Macron d'être "un traître à la patrie" et "le liquidateur de notre pays", dans un entretien au mensuel L'incorrect, fondé par des proches de Marion Maréchal-Le Pen.

"Macron, c'est le liquidateur de notre pays, le syndic de faillite, le Bernard Tapie de la France, il ferme la boutique", fustige le député de l'Essonne, qui dénonce une "France colonisée: colonisation économique, colonisation culturelle, colonisation migratoire".

L'ancien candidat à la présidentielle dit percevoir un clivage politique "entre ceux qui croient en la France et ceux qui n’y croient plus" et estime que "le choc Macron nous oblige à cesser nos divisions".

La semaine dernière, M. Dupont-Aignan, soutien de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle, avait lancé une plateforme participative, "Les amoureux de la France", qui vise à réunir une coalition pour permettre l'élaboration d'un programme d'opposition au chef de l'Etat.

"Jamais M. Wauquiez ne gagnera seul, jamais Mme Le Pen ne gagnera seul, jamais M. Dupont-Aignan ne gagnera seul. Ce qu’a fait Macron, en réunissant les mondialistes et les européistes, nous devons le faire en réunifiant l’opposition", justifie le président de Debout la France dans L'incorrect. Il y appelle à "évacuer les sujets qui fâchent et se mettre d'accord sur un programme de salut public".

"Quel est le dénominateur commun des Français qui ne veulent pas de Macron et qui ne supportent pas de voir la France bradée ? C’est la seule question", insiste le député souverainiste, qui appelle à une large coalition, à l'exclusion toutefois des mélenchonistes.

Dans la même thématique

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le

Législatives 2024 : douze points chauds à surveiller
10min

Politique

Législatives 2024 : douze points chauds à surveiller

Sortants menacés ou en position inconfortable, circonscriptions ayant valeur de symbole, duels médiatiques : Public Sénat a sélectionné douze circonscriptions à travers le territoire, qui pourraient faire parler d’elles les 30 juin et 7 juillet.

Le