Dupont-Aignan: “Beaucoup de sarkozystes me rejoignent”

Dupont-Aignan: “Beaucoup de sarkozystes me rejoignent”

Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout La France à la présidentielle, a assuré jeudi que "beaucoup de sarkozystes" le...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Nicolas Dupont-Aignan, candidat de Debout La France à la présidentielle, a assuré jeudi que "beaucoup de sarkozystes" le rejoignent, se disant convaincu qu'il peut empêcher le "piège" d'un duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

"Beaucoup de sarkozystes me rejoignent", a affirmé M. Dupont-Aignan sur franceinfo. "Je pense que les Français, en tout cas les électeurs républicains, vont me choisir comme plan B".

"Ce n'est pas simplement un problème d'honnêteté ou d'exemplarité et de comportement", a-t-il dit en référence aux affaires dans lesquelles est empêtré le candidat de la droite. "C'est un problème de décalage entre le projet de François Fillon et le projet de la base des Républicains".

"Je propose le contrôle des frontières nationales, je propose une forte baisse d'impôts (...) et je propose (...) d'augmenter les petites retraites", a-t-il développé. Selon lui, nombre de sarkozystes "ne critiquent pas simplement Fillon sur l'exemplarité, mais voient bien que son programme ultra libéral à la fois d'augmentation d'impôts et en même temps de précarisation sociale ne correspond pas à ce que qu'attendent les Français".

"Le piège il est béant. Et on le voit là, Macron - Le Pen, le piège il est béant", a-t-il encore déclaré. "Je suis candidat parce que je sais que s'il y a un face-à-face entre le système et Le Pen, c'est le système qui va rester. Le FN est le meilleur allié du système puisque les Français légitimement ne veulent pas confier le pouvoir à cette famille".

"Je suis candidat car je suis le seul qui pourra battre le système, parce que je suis le seul à proposer un patriotisme mesuré, efficace", a -t-il poursuivi. "L'enjeu c'est pas d'être hors système, l'enjeu c'est pas de détruire le système, l'enjeu c'est de reconstruire une belle France et je vous dis que le système se sert de Le Pen depuis 20 ans pour se maintenir au pouvoir".

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le