El Khomri (PS): “Muscler la jambe gauche de la majorité présidentielle”

El Khomri (PS): “Muscler la jambe gauche de la majorité présidentielle”

L'ex-ministre du Travail Myriam El Khomri, candidate aux législatives à Paris, dit mercredi dans un entretien au Parisien qu'elle...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

L'ex-ministre du Travail Myriam El Khomri, candidate aux législatives à Paris, dit mercredi dans un entretien au Parisien qu'elle siègera dans le groupe socialiste si elle est élue à l'Assemblée, afin de "muscler la jambe gauche de la majorité présidentielle".

"Je suis candidate socialiste, je siègerai donc dans le groupe socialiste", affirme Myriam El Khomri, "fidèle à ses convictions socialistes et loyale envers le président de la République".

"Moi, je me présente en candidate socialiste soutenant Emmanuel Macron. Mon objectif est de muscler la jambe gauche de la majorité présidentielle", affirme encore celle qui se prévaut du "soutien" du président, dans une circonscription (la 18e) où aucun candidat n'a officiellement été investi par La République en marche (REM).

Elle accuse son adversaire LR Pierre-Yves Bournazel d'avoir créé "une ambiguïté". "Ni Myriam El Khomri ni moi n'avons le soutien d'Emmanuel Macron", a affirmé mardi le conseiller de Paris qui a de son côté reçu le soutien du Premier ministre Edouard Philippe, issu de la même famille politique.

"Devant la confusion entretenue par le candidat de la droite, Pierre-Yves Bournazel, Emmanuel Macron m'a clairement indiqué hier (soit lundi, précise Le Parisien, ndlr) que je pouvais me prévaloir de son soutien, notamment sur mes documents de campagne", assure Mme El Khomri.

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le