Election du premier secrétaire du PS: Faure en tête devant Le Foll

Election du premier secrétaire du PS: Faure en tête devant Le Foll

Les militants socialistes ont placé jeudi Olivier Faure et Stéphane Le Foll en tête de leurs suffrages au premier tour de l'élection du futur...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

Les militants socialistes ont placé jeudi Olivier Faure et Stéphane Le Foll en tête de leurs suffrages au premier tour de l'élection du futur premier secrétaire du PS, selon des sources PS concordantes.

Selon des résultats provisoires, le président du groupe Nouvelle Gauche à l'Assemblée obtiendrait plus de 40% des voix, et Stéphane Le Foll, ancien ministre de François Hollande, arriverait deuxième, "assez loin", devant Emmanuel Maurel et Luc Carvounas. Les résultats définitifs devraient être annoncés vendredi, avant un nouveau vote le 29 mars.

Le vote, physique, s'était ouvert à 17H00 dans les quelque 3.200 sections du parti. Il s'est achevé à 22H00.

L'ancien président de la République François Hollande, l'ancien Premier ministre Bernard Cazeneuve et le commissaire européen Pierre Moscovici sont venus peu après 17H00 déposer un bulletin au siège du Parti socialiste, rue de Solférino.

Le corps électoral compte quelque 102.000 militants, ayant cotisé en 2015, 2016 ou 2017. Mais la participation pourrait être beaucoup plus faible: Rachid Temal, coordinateur du parti, tablait sur environ 30.000 électeurs, contre un peu plus de 71.000 au congrès de Poitiers de juin 2015.

Les scores des différents candidats, dévoilés vendredi, détermineront la composition des instances du Parti socialiste, et notamment de son "parlement", le Conseil national. Le 29 mars, les militants choisiront leur premier secrétaire. Seuls les premiers signataires des deux textes d'orientation arrivés en tête jeudi pourront être candidats.

Le PS, qui disposait de quasiment tous les pouvoirs en 2012, est plongé dans une crise profonde depuis l'élection présidentielle de 2017 et les législatives qui ont suivi, à l'issue desquelles son groupe à l'Assemblée a été réduit à une trentaine de députés.

Les quatre candidats déclarés dans la course à la tête du PS (De G à D et de haut en bas) : Olivier Faure, Emmanuel Maurel, Stéphane Le Foll et Luc Carvounas
Les quatre candidats déclarés dans la course à la tête du PS (De G à D et de haut en bas) : Olivier Faure, Emmanuel Maurel, Stéphane Le Foll et Luc Carvounas
AFP/Archives

"Le Congrès de ce soir est important pour le PS, parce que c'est celui du sursaut, ou bien d'une chute qui se poursuit. Et il est important pour les Français aussi parce qu'ils ont besoin de cette force politique dans la (...) palette des forces politiques", avait commenté M. Moscovici auprès de la presse en arrivant au siège.

Dans la même thématique

PARIS: Press conference by Jordan Bardella in front of the RN party headquarters.
4min

Politique

Elections législatives : les propositions du Rassemblement national sur l’immigration

Le 14 juin, Jordan Bardella a annoncé dans une interview au micro de BFMTV : « Si je deviens Premier ministre du pays au début du mois de juillet, je ferai de la question de l’immigration et du contrôle de nos frontières, l’une de mes priorités ». En vue des prochaines élections législatives, quelles sont les mesures figurant dans le programme du Rassemblement national en la matière ?

Le

FRA : ELECTIONS EUROPEENNES
4min

Politique

Législatives : « Une situation profondément antidémocratique », tance Pascal Savoldelli, qui demande le dégel du corps électoral

Le sénateur du Val-de-Marne a écrit au Président de la République pour demander le dégel du corps électoral, issu du décret de convocation des élections législatives, publié le 10 juin au Journal Officiel, le lendemain de la dissolution de l’Assemblée nationale. Une requête qui a cependant peu de chances d’aboutir pour des raisons de bonne administration.

Le