ELECTIONS LEGISLATIVES

Elections législatives 2024 : les Français de l’étranger rejettent la vague RN, Ensemble résiste

Retrouvez les résultats du premier tour des élections législatives pour les 11 circonscriptions des Français de l’Etranger. Dans ces circonscriptions, aucun candidat du RN n’a passé le seuil du premier tour, loin des circonscriptions hexagonales.
Camille Romano

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Des résultats bien différents de la France hexagonale : la vague du Rassemblement national n’a pas pris dans les 11 circonscriptions des Français établis à l’étranger, où aucun candidat étiqueté RN n’a franchi la barre du premier tour.

Meyer Habib est le seul candidat LR qui dépasse le premier tour dans la 8e circonscription (Chypre, Grèce, Israël, Italie, Malte Turquie et les territoires palestiniens), où il décroche un score de 35,58 %, plus de dix points d’avance sur sa concurrente Ensemble, Caroline Yadan, à 24,18 %. Il avait été annoncé dans la presse que Meyer Habib pourrait se présenter sous la bannière LR-RN, ce qu’il a démenti par la suite. Mais le RN ne présentait pas de candidat dans cette circonscription.

Ensemble se maintient partout

Les candidats de la majorité présidentielle ont réussi à se maintenir au second tour dans toutes les circonscriptions des Français de l’étranger et se placent en ballottage favorable dans quatre d’entre elles : la 1re circonscription (Etats-Unis et Canada), où le ministre de l’Industrie Roland Lescure récolte 38,84 % des suffrages, en légère avance sur l’écologiste du Nouveau Front Populaire Oussama Laraichi et ses 36,12 % ; la 6e circonscription (Suisse et Liechtenstein) place Marc Ferracci 10 points au-dessus de sa concurrente du Nouveau Front Populaire Halima Delimi avec 40,54 % contre 30,81 %.

Autre député sortant de la majorité, Frédéric Petit est en ballottage favorable dans la 7e circonscription (Europe centrale et les Balkans) avec 37,78 %, cinq points devant Asma Rharmaoui-Claquin et ses 32,58 %, tout comme sa collègue Anne Genetet, de la 11e circonscription (Biélorussie, la Moldavie, l’Ukraine, la Russie, les pays du Caucase, la majeure partie de l’Asie (hors Moyen-Orient et Asie mineure) et l’Océanie), qui s’offre avec 39,94 % 10 points d’avance sur le candidat NFP Franck Pajot et ses 29,78 %.

Le Nouveau Front Populaire en tête dans 5 circonscriptions

L’ex-macroniste et député sortant Stéphane Vojetta, qui s’est présenté sans l’étiquette de la coalition de la majorité présidentielle, est en tête dans la 5e circonscription (Péninsule ibérique), à 33,68 %, contre 26,18 % pour le candidat du NFP Maxime Da Silva.

L’alliance de gauche du Nouveau Front Populaire se place en tête dans les 5 circonscriptions restantes, mettant en difficulté les macronistes sortants : Eléonore Caroit dans la 2e circonscription (Mexique, l’Amérique centrale, les Caraïbes et l’Amérique du Sud), qui réunit 33,49 % des votes, derrière le candidat NFP Sergio Coronado à 36,16 % ; mais aussi Pieyre-Alexandre Anglade dans la 4e circonscription (Benelux), qui avec ses 35,46 % talonne Cécilia Gondard, la candidate du NFP, arrivée en tête à 37,45 %.

Dans la 3e circonscription (Europe du Nord), la candidate du NFP est au coude-à-coude avec son adversaire d’Ensemble Vincent Caure, à 39,22 % contre 39,13 %. Des résultats très serrés également dans la 10e circonscription (Proche-Orient et Afrique), où la candidate du Nouveau Front Populaire Elsa Di Meo a à peine un point d’avance sur la candidate Ensemble Amélia Lakrafi : 32,52 % contre 31,82 %.

Dans la 9e circonscription (Maghreb et Afrique de l’Ouest), le candidat du NFP Karim Ben Cheïkh réunit 51,57 % des suffrages, mais n’est pas élu au premier tour car il ne réunit que 14,19 % des inscrits, en deçà du seuil requis. Sa concurrente d’Ensemble Samira Djouadi, ne recueille que 15,70 % des voix.

Dans la même thématique

Paris: Rassemblement national deputes legislatives Assemblee nationale
5min

Politique

Rentrée des députés RN à l’Assemblée : « Ils veulent montrer que le chaos et la pagaille, ce n’est pas eux »

Les troupes de Marine Le Pen ont fait leur entrée mercredi à l'Assemblée nationale, et ont promis d'être « irréprochables »afin d'arriver « demain » aux responsabilités. Dans l’hémicycle, le parti à la flamme et ses alliés devraient compter 143 députés, contre 88 en 2022. Il n’a jamais compté autant d’élus au Palais Bourbon.

Le