Elections sénatoriales mode d’emploi

Elections sénatoriales mode d’emploi

Près de la moitié des sièges de sénateurs seront renouvelés lors des élections sénatoriales du 24 septembre. La survie de certains groupes politiques est en jeu.
Public Sénat

Par Alexandre Poussart et Guillaume Jacquot

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

Pour la première fois de l’histoire de la Ve République, les élections présidentielle, législatives et sénatoriales se déroulent la même année. Les élections sénatoriales auront lieu le 24 septembre 2017. Les sièges de 170 sénateurs sur les 348 de la Haute Assemblée seront renouvelés pour un mandat de six ans.

Les départements à renouveler

 

En métropole, ce renouvellement concerne les départements allant, dans l’ordre minéralogique, de l’Indre-et-Loire aux Pyrénées-Orientales ainsi que les départements d’Île-de-France, et en Outre mer, la Guadeloupe, la Martinique, la Réunion, Mayotte, la Nouvelle-Calédonie et Saint-Pierre-et-Miquelon.

Suffrage universel indirect

Les sénateurs sont élus au suffrage universel indirect par un collège d’environ 160 000 grands électeurs. Dans chaque département, les sénateurs sont élus par des élus locaux : députés et sénateurs de la circonscription, conseillers régionaux et départementaux et délégués des conseillers municipaux. Ces derniers seront désignés en juin 2017.

6 sièges de sénateurs représentant les Français établis hors de France seront également renouvelés. Ils sont élus par les députés et sénateurs des Français de l’étranger, ainsi que par les conseillers et délégués des consulats.

Scrutins majoritaire et proportionnel

Les sénateurs sont élus au scrutin majoritaire à deux tours dans les départements représentés au maximum par deux sénateurs, et à la représentation proportionnelle dans les départements de trois sénateurs ou plus.

Les partis doivent présenter un binôme titulaire/suppléant paritaire pour les scrutins majoritaires et une liste en alternance homme/femme pour les scrutins proportionnels, sous peine de sanctions financières. Il faut être âgé d’au moins 24 ans pour être candidat aux élections sénatoriales.

Les enjeux du scrutin

Certains groupes politiques du Sénat jouent leur avenir avec ce renouvellement. Le groupe écologiste remet en jeu les 10 sièges qu’il détenait depuis 2011 et aura des difficultés à se reconstituer. Au moins 10 sièges de sénateur sont nécessaires pour former un groupe politique au Sénat. Même inquiétude du côté du groupe communiste, qui renouvelle 19 de ses 21 sièges en septembre prochain.

Le groupe socialiste devrait diminuer

Principal groupe d’opposition au Sénat, les socialistes, dont 64 sièges sur 109 sont renouvelables, devraient voir leur place diminuer dans la Haute Assemblée. Selon les estimations de certains sénateurs, le groupe devrait perdre entre 10 et 30 sièges.

La droite sénatoriale, qui a reconquis la majorité en 2014, renouvelle moins de la moitié de ses sièges lors de ces élections. Elle devrait être mathématiquement confortée par cette élection.

Dans la même thématique

Elections sénatoriales mode d’emploi
3min

Politique

« La France aux abonnés absents le mois où tout se joue dans l’Union » selon l’eurodéputé socialiste Christophe Clergeau

Alors que la montée de l’extrême droite en Europe a été limitée aux élections européennes (quelques dizaines de sièges de gagnés pour les groupes de droite radicale sur les 720 du Parlement européen), le score du Rassemblement national et de Reconquête (37% des voix au total) en France représente un séisme politique en France mais aussi dans l’Union européenne. Le Premier ministre polonais et pro-européen Donald Tusk, malgré la victoire de son parti dimanche contre la droite ultraconservatrice du PiS (Droit et Justice), a fait part de « sa terrible tristesse » après l’annonce de la victoire de l’extrême droite en France.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
6min

Politique

Le programme des 100 premiers jours du « Nouveau Front populaire » 

Pouvoir d’achat, salaire, énergie, Gaza… Le « Nouveau Front populaire », qui rassemble les principaux partis de gauche, a dévoilé les mesures-clés de son programme commun de gouvernement en cas d’accession au pouvoir à l’issue des législatives anticipées.

Le

France : Conference de presse Nouveau Front Populaire
5min

Politique

Nouveau Front populaire : la répartition des circonscriptions est bouclée, les partis désignent leurs candidats

Dans la soirée de jeudi, le Parti socialiste, la France insoumise, le Parti communiste et les Ecologistes, ainsi que plusieurs autres petits partis de gauche, ont scellé leur accord, actant la naissance du Nouveau Front populaire pour faire face au Rassemblement National. Dépassées, donc, les querelles sur les répartitions des circonscriptions. Pourtant, plusieurs cas posaient problème.

Le