Émission politique de France 2: “tous” les candidats seront présents

Émission politique de France 2: “tous” les candidats seront présents

"Tous" les candidats à la présidentielle participeront jeudi soir à l'émission politique organisée par France 2, a assuré...
Public Sénat

Temps de lecture :

2 min

Publié le

"Tous" les candidats à la présidentielle participeront jeudi soir à l'émission politique organisée par France 2, a assuré mercredi le directeur de l'information de France Télévisions Michel Field.

"Ils y seront tous", a déclaré M. Field sur France Inter.

Le CSA s'était inquiété mardi de "l'absence de confirmation explicite" de la présence de l'ensemble des onze candidats à l'émission et avait prévenu que "toute renonciation tardive" ne donnerait pas droit à une compensation d'antenne.

M. Field a défendu le "format inédit" de cette émission - des entretiens individuels entre les candidats et les journalistes, suivis d'éventuels droits de réponse et de conclusions, au lieu d'un débat à onze comme initialement envisagé. "Le débat, c'est formidable, c'est les +punchlines+, (...) les petites phrases, (...) les postures" mais "trois jours avant le scrutin, ce n'est pas de ça dont les citoyens ont besoin", a-t-il affirmé.

"On ne va pas aller vers la politique spectacle" mais "une forme sérieuse, cadrée, statutaire", a-t-il dit. "La boussole, c'est le programme", l'objectif est d'"éclairer les citoyens".

En accord avec les candidats, "il y aura un tronc commun sur le pouvoir d'achat, le chômage, une ou deux questions de précision du programme", puis "une question ou deux portant sur l'international, la France, l'Europe", a indiqué Michel Field. "Puis on offre aux candidats une carte blanche sur la thématique de leur choix".

Concernant la soirée électorale dimanche soir, France 2 va s'en tenir a une "grande prudence", a-t-il déclaré. "On va faire apparaître normalement les deux finalistes, leurs avatars vont s'afficher à l'écran", mais "si on n'est pas sûr de notre coup, il n'y en aura pas deux, il y en aura trois ou quatre à 20H00", a expliqué M. Field.

Le dispositif prévu "va mêler, c'est une grande première à la télé, à la fois le studio réel, la réalité augmentée et le studio virtuel", a-t-il précisé.

L'élection occupera l'antenne "24 heures chrono". La soirée électorale sera en effet suivie d'"une nuit présidentielle" avec "des débats jusqu'à 3H00 du matin" puis des documentaires historiques. Lundi, une édition spéciale se tiendra "absolument toute la journée", a détaillé Michel Field.

Dans la même thématique

Paris : Deux policiers blesses par balle comissariat 13 eme arrondissment
4min

Politique

Sécurité : que proposent les grands blocs politiques pour les élections législatives ?

Ce lundi 14 juin, la campagne pour les élections législatives s’est ouverte, et les programmes des principales forces politiques ont été dévoilés. La sécurité est au cœur du débat et suscite une attention tout particulière au sein de l’opinion publique. Petit aperçu des différentes propositions et promesses sur ce sujet clivant entre les partis.

Le

Rentree scolaire Ecole Primaire Maternelle Saint-Philippe a Nice
7min

Politique

Législatives anticipées : que proposent les trois blocs sur l’éducation ?

Après le pouvoir d’achat, la sécurité et l’immigration, l’éducation divise les différents candidats aux élections législatives. Si le programme gouvernemental sur l’école est bien connu, les deux autres blocs politiques en lice pour les élections législatives prônent des mesures radicalement opposées.

Le

Paris : Auditions au MEDEF
6min

Politique

Législatives : ces sénateurs tentés par la ligne Ciotti/Bardella

Depuis l’alliance annoncée entre Éric Ciotti et Jordan Bardella aux élections législatives, les sénateurs du groupe LR du Sénat font officiellement bloc derrière la ligne d’autonomie définie par le bureau politique du parti. Mais dans cette campagne éclair, certains expriment leurs divergences. Après les 7 juillet, elles pourraient bien s’accentuer.

Le