Emmanuel Macron : « Dans six semaines, j’aurais encore besoin de vous »

Emmanuel Macron : « Dans six semaines, j’aurais encore besoin de vous »

Avec 65,8% des voix, Emmanuel Macron a été élu Président. Pour fêter sa victoire, il a réuni ses partisans sur l’esplanade du Louvre, où il est venu prononcer son discours.
Public Sénat

Par Alice Bardo

Temps de lecture :

3 min

Publié le

Mis à jour le

C’est seul et En marche qu’Emmanuel Macron a traversé d’une allure très mitterrandienne l’esplanade du Louvre, un peu avant 23 heures, pour rejoindre la scène installé spécialement pour lui. Des milliers de militants attendaient depuis près de deux heures le discours de leur Président.

« Tout le monde disait que c’était impossible », rappelle le leader d’En Marche. Mais « ce soir vous l’avez emporté, la France l’a emporté. » Emmanuel Macron salue « une élection qui n’a « ni précédent ni équivalent » avant de s’adresser à ses électeurs, et plus particulièrement à ceux qui ont voté pour lui afin de « défendre la République face à l’extrémisme » : « Je sais qu’il ne s’agit pas là d’un blanc seing », a-t-il assuré.

« Je respecte les électeurs de Mme Le Pen »

Emmanuel Macron s’est ensuite tourné vers les électeurs de celle qui fut sa rivale pendant la campagne d’entre-deux-tours. Des sifflets se font entendre mais il les faire taire avec  son habituel « Ne sifflez pas Mme Le Pen ». « Je les respecte et je ferai tout durant les cinq années qui viennent pour qu’il n’y ait plus aucune raison de voter pour les extrêmes », s’est engagé le Président élu. Il souligne un vote de « colère », de « désarroi », mais reconnait que pour certains il s’agissait d’un vote de « conviction ».

Debout dos à la pyramide du Louvre, Emmanuel Macron s’est attaché à remarquer un « lieu parcouru par l’Histoire ». « C’est le lieu de tous les Français », a-t-il ajouté. Un lieu connu dans le monde entier, qui n’a visiblement pas été choisi au hasard par le candidat : « Ce soir c’est l’Europe, c’est le monde qui nous regarde (…)  L’Europe et le monde attendent que nous défendions partout l’esprit des Lumières menacé dans tant d’endroits. »

« Notre tâche est immense »

Comme un clin d’œil à celui à qui il va succéder à l’Elysée, il déroule ensuite son anaphore : « Notre tâche est immense », commence t-il. Après une campagne ponctuée par les affaires, il insiste particulièrement sur « l’exigence de vérité ».

Son élection actée, c’est désormais les législatives qu’il vise. Il appelle les Français à se mobiliser pour lui donner une « majorité forte, de changement » : « C’est cela que j’attends de vous dans six semaines car j’aurais encore besoin de vous. »

Habitués à voir sa femme Brigitte à ses côtés, les militants se mettent à la demander. Elle se présentera sur scène peu après, suivie de ses enfants et d’autres membres de la famille, pour entonner La Marseillaise.  

Dans la même thématique

Emmanuel Macron : « Dans six semaines, j’aurais encore besoin de vous »
3min

Politique

Drapeau palestinien à l’Assemblée : « Reconnaître un Etat palestinien, aujourd’hui, ce serait légitimer le Hamas », estime Jordan Bardella

Invité ce mercredi 29 mai de Public Sénat, Jordan Bardella, tête de liste RN pour les élections européennes, a dénoncé les positions de LFI sur le conflit à Gaza et leur attitude dans le débat public. Le président du RN estime que la reconnaissance d’un Etat palestinien n’est plus d’actualité depuis les attaques du 7 octobre.

Le

Emmanuel Macron : « Dans six semaines, j’aurais encore besoin de vous »
8min

Politique

Encadrement des cabinets de conseil : le Sénat « revient à l’esprit de la commission d’enquête » en deuxième lecture

Les sénateurs ont adopté à l’unanimité en deuxième lecture la proposition de loi, née en 2022 des préconisations de leur commission d’enquête sur l’influence des cabinets de conseil dans les politiques publiques. Ils ont rétabli plusieurs « ambitions » du texte initial, contre l’avis du gouvernement, tout en acceptant certaines rédactions de compromis avec les députés.

Le

Paris: Candidates for the upcoming European elections taking part in a debate hosted by BFMTV
5min

Politique

Immigration, économie, institutions : que propose le Rassemblement national dans son programme pour les élections européennes ?

Largement en tête des sondages, le parti de Jordan Bardella ne prône plus officiellement une sortie de l’Union européenne, pierre angulaire du programme présidentiel de Marine Le Pen jusqu’en 2017. Mais, avec un slogan plus consensuel, la feuille de route du Rassemblement national s’oppose toujours à bon nombre des compétences de Bruxelles, au nom de la souveraineté nationale.

Le